jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance« L’Iran est aujourd’hui défiguré en raison de la nature du régime...

« L’Iran est aujourd’hui défiguré en raison de la nature du régime de Téhéran », Jean-François Legaret

CNRI – « Nous avons affiché sur la façade de la mairie les portraits de grands malades, Elham Fardipour et Mehdi Fathi, qui sont de grands malades, opposants iraniens en danger de mort et qui ne peuvent pas recevoir les soins que nécessitent la gravité de leur état. Donc il y a là un message humanitaire que je souhaite en tout cas contribuer à relayer », a déclaré Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement de Paris le 24 novembre 2010.

Il recevait dans sa mairie Maryam Radjavi, présidente élue de la résistance iranienne, à qui il a remis au cours  d’une conférence de presse, une déclaration de soutien de 5000 maires de France à la résistance iranienne qui appellent à lever le blocus d’Achraf, cité abritant 3400 membres de l’OMPI en Irak et assiégée à la demande des mollahs de Téhéran.

Voici des extraits de son intervention :

Je voudrais d’abord vous dire le plaisir et l’honneur que j’éprouve en accueillant Madame la présidente Maryam Radjavi et les membres de son organisation. D’abord parce que j’ai eu le plaisir et l’honneur de rencontrer Mme la Présidente à deux reprises lors des manifestations qui ont été organisées au carrousel du Louvre et que j’ai appréciées. J’ai été impressionné par votre personnalité, votre charisme et la portée de votre message, un message naturellement de ferveur, un message de volonté et d’énergie dans ce combat difficile de résistance contre le régime iranien.

Je l’ai fait aussi parce que dans le message qui a été délivré, notamment au Carrousel du Louvre, j’ai trouvé très important les valeurs que vous défendez en faveur d’un islam de tolérance, d’ouverture et de dialogue. Je pense que c’est un sujet qui nous interpelle, en tant que représentants élus de la République en France. Nous connaissons sur notre sol national des manifestations d’intolérance et d’extrémisme, de part et d’autre d’ailleurs, Je crois que tout ce qui peut contribuer à améliorer la qualité du dialogue de l’islam avec toutes les autres religions, est un message important, essentiel.

En face de nous, nous avons le musée du Louvre, où comme vous le savez est en travaux le département des arts de l’Islam dans lequel seront exposés des trésors de toutes les grandes civilisations de l’islam. Je pense que c’est là aussi un message d’ouverture et de dialogue important.

Je l’ai fait parce que l’Iran est un pays qui compte naturellement sur le plan stratégique comme chacun sait. Mais la culture perse est une très belle culture millénaire sur tous les plans, qui a produit des trésors de la pensée et de l’art.

Ce malheureux pays est aujourd’hui défiguré dans son visage, dans son message, dans son image sur la scène internationale, en raison de la nature du régime qui est aujourd’hui installé à Téhéran. Il y a là aussi pour nous, simples citoyens du monde, une volonté de comprendre d’abord, de mieux connaître la portée de ma terreur qui est exercée dans votre malheureux pays et d’en témoigner et de le dire, de le faire savoir, parce que sur la scène internationale, les grands équilibres stratégiques sont ainsi faits, que trop souvent on reste sur des non-dits, et je pense que le combat que vous menez est une façon déjà de faire connaître la nature de ce régime et de susciter toutes les formes de résistance. 

Je l’ai fait enfin parce que ce sort très cruel des habitants de la cité d’Achraf, où il y a 3400 habitants, qui subissent depuis 19 mois un blocus total. Ce qui veut dire qu’ils ont perdu toute liberté de se déplacer, de circuler, que certains d’entre eux vivent un drame humanitaire. Nous avons affiché sur la façade de la mairie les portraits de grands malades, Elham Fardipour et Mehdi Fathi, qui sont de grands malades, opposants iraniens en danger de mort et qui ne peuvent pas recevoir les soins que nécessitent la gravité de leur état. Donc il y a là un message humanitaire que je souhaite en tout cas contribuer à relayer.

Ce blocus total est naturellement un blocus dans les deux sens : les habitants ne peuvent pas sortir et les journalistes et les observateurs ne peuvent pas aller dans la Cité d’Achraf. Donc ce drame humanitaire est aujourd’hui totalement occulté sur le plan médiatique et je remercie les journalistes et les élus, et tous ceux qui pourront nous aider à sauver ou à contribuer à sauver la situation des personnes qui sont les plus fragiles et les plus menacées dans ce blocus de la cité d’Achraf.

Je voudrais saluer Emile Blessig, le député du Bas-Rhin, maire de Saverne, qui va être notre modérateur aujourd’hui et je voudrais l’en remercier. Je voudrais remercier Jean-Pierre Béquet, maire d’Auvers-sur-Oise, qui est également un fidèle de votre cause. A l’occasion de cette matinée à la mairie du 1er arrondissement, on va s’efforcer d’augmenter encore le nombre des pétitionnaires, près de 5000 personnes ont aujourd’hui signé cette pétition.

Je vous souhaite de réussir dans toutes vos entreprises. Je souhaite que cette matinée soit un succès. Je vois qu’elle l’est déjà par la participation. Mais que par ses prolongements, elle contribue à éclairer votre juste cause, à la faire connaître, à la faire briller, et à la faire aboutir.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe