mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance« Le régime en Iran n’a jamais été aussi faible politiquement »...

« Le régime en Iran n’a jamais été aussi faible politiquement » Maryam Radjavi – TG5

 CNRI – Dans une interview exclusive sur TG5, la 5e chaîne de télévision italienne, la présidente élue de la Résistance iranienne Maryam Radjavi a déclaré que pour contenir les ambitions nucléaires du régime de Téhéran, il faut imposer les sanctions économiques et pétrolières les plus dures, il faut radier l'OMPI de la liste du terrorisme et soutenir la Résistance iranienne.

La chaîne rappelle au début de l’interview la victoire remportée à la Cour européenne de justice le 23 octobre et le verdict annulant l’étiquette de terroriste de l’OMPI : « L'UE n'a pu présenter de documents capables de prouver l'accusation de terrorisme à la Cour de justice européenne, c'est pourquoi la justice s’est prononcée contre la décision du Conseil des ministres européens et en faveur de dégel des avoirs de l'OMPI. »

La télévision italienne explique qu’ « en premier lieu, le combat de Maryam Radjavi pour la démocratie lui fait perdre sa sœur. Après ce fut le tour de son autre sœur enceinte de huit mois qui est morte sous la torture. Et finalement ce fut le tour de son beau frère. C'est la tragédie de la vie de Maryam Radjavi qui en a fait le symbole de la lutte contre la dictature dans son pays.

TG5 : D'après vous, comment la communauté internationale peut arrêter les ambitions nucléaires militaires du régime iranien ?

Maryam Radjavi : Je pense qu’une bonne politique consiste à imposer les sanctions économiques et pétrolières les plus strictes contre le régime de Téhéran, à radier notre mouvement de la liste du terrorisme et à soutenir la Résistance iranienne.
 
TG5 : La Résistance dont Maryam Radjavi est la porte-parole est une antithèse du régime dont le président est Ahmadinejad. C'est ce qui a obligé Maryam Radjavi à vivre en exil en France avec sous protection et escorte.
D'après vous, de quel pouvoir le régime dispose pour contrôler la société iranienne ?

Maryam Radjavi : le régime iranien n’a jamais été aussi faible politiquement. Actuellement, il ne peut survivre qu'avec des exécutions publiques. Dans le domaine économique, malgré les immenses revenus pétroliers, le régime est en faillite.

TG5 : l'Italie est un important partenaire économique du régime iranien. Pensez vous que cette politique est une erreur à long terme ?

Maryam Radjavi : Je pense qu’à long terme ou à court terme elle n’aura pas des conséquences positives pour le gouvernement italien. Les mollahs au pouvoir en Iran déversent l’argent du commerce dans les projets nucléaires et l'exportation du terrorisme.

TG5 conclu en disant que la solution proposée par Maryam Radjavi est très claire : la communauté internationale y compris l'Italie, ne doivent pas poursuivre la politique de complaisance avec le régime iranien car elle peut mener à la troisième guerre mondiale.