vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance« Le régime des mollahs, ce n'est pas l'Iran »

« Le régime des mollahs, ce n’est pas l’Iran »

CNRI – « Un régime comme celui-là, qui foule aux pieds, qui nie les droits de l’homme, les droits des femmes, qui torture, qui tue, qui pille, qui viole, eh bien il convient de faire en sorte que des sanctions sévères, pérennes, soient prises jusqu’à ce qu’il ne puisse plus tenir, et qu’il soit donné la place à une alternative démocratique », a déclaré Jean-Pierre Muller, maire de Magny-en-Vexin, le 9 janvier.

Il s’exprimait lors d’une cérémonie de vœux à Auvers-sur-Oise, en présence de très nombreux élus du Val d’Oise et d’Ile de France et de Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne. Cette soirée conviviale a été l’occasion pour tous les élus de monter sur scène afin d’y lire une déclaration en soutien à Achraf et applaudir pendant toute une minute le courage des Achrafiens.

Voici les temps forts de son intervention :

Combien votre combat est juste, légitime, indispensable pour faire en sorte que le régime des mollahs soit mis à bas le plus rapidement possible, parce qu’il n’a que trop duré. Il n’a trop duré parce que le régime des mollahs, ce n’est pas l’Iran. Ce n’est pas l’Iran avec sa culture, ce n’est pas l’Iran avec son histoire, ce n’est pas l’Iran avec le respect des droits de l’homme. Vous l’avez dit, Madame la Présidente, c’est un régime fasciste qui nie nos valeurs universelles, et en particulier celles qui sont fortes, accrochées à notre esprit, notre cœur, en France. Vous en avez cité quelques unes, naturellement : la liberté, l’égalité, la fraternité et la solidarité.

Ne supportons plus ce que les Iraniens endurent dans votre pays, à Téhéran et à Achraf. Pour nous, l’égalité, l’égalité homme femme, c’est une nécessité absolue. On ne transige pas. Nous n’avons que trop attendu. Et si au-delà du combat qui est le vôtre, dire qu’il faut rétablir la liberté et la démocratie en Iran, je dirai même que cyniquement, ce n’est pas seulement l’intérêt de l’Iran, ce n’est pas seulement l’intérêt des résidents d’Ashraf, c’’est l’intérêt du monde, et j’ai choisi les mots à dessein.

Il convient donc de faire en sorte de cesser toute attitude de complaisance à l’égard de ce régime. Parce qu’un régime comme celui-là, qui foule aux pieds, qui nie les droits de l’homme, les droits des femmes, qui torture, qui tue, qui pille, qui viole, eh bien il convient de faire en sorte que des sanctions sévères, pérennes, soient prises jusqu’à ce qu’il ne puisse plus tenir, et qu’il soit donné la place à une alternative démocratique.

Entre l’intervention militaire et la complaisance, il y a une autre voie, qu’est la voie démocratique que vous représentez. Et naturellement, ce que vous proposez, en l’écrivant, en le disant, avec des élections libres, contrôlées par l’ONU, avec l’engagement de faire en sorte de bannir la peine de mort, de rétablir l’égalité, l’égalité homme femme, de faire en sorte que l’on vive normalement dans votre pays, c’est la voie qu’il faut choisir.

Les choses avancent. Elles n’avancent naturellement pas assez vite, parce que nous qui sommes ici en France dans un régime démocratique, et nous ne pouvons pas prendre la mesure de la souffrance des résidents d’Ashraf et des Iraniens.

Tous les murs de la barbarie, tous les murs du fascisme ont fini par tomber, certains sans se fissurer, sont tombés d’un seul coup.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe