samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsL'Iran connaîtra de grands changements en 2019

L’Iran connaîtra de grands changements en 2019

L'Iran connaîtra de grands changements en 2019

Le mouvement populaire de protestation qu’a connu l’année 2018 contre le régime des mollahs, indique que 2019 sera une année de grands bouleversements en l’Iran, selon Iran News Wire, avec un potentiel très réel pour le renversement du régime.

Fin décembre 2017, une manifestation populaire contre la réduction du financement pour les classes défavorisées et l’augmentation des dépenses militaires, a ébranlé la ville de Machhad. En moins de 24 heures, le cours de la manifestation avait changé et la population appelait à la fin de la dictature du Guide suprême. Ce mouvement anti-régime s’est rapidement étendu à 142 villes, les Iraniens excédés scandaient les noms du Guide Suprême, Ali Khamenei, et du président des mollahs Hassan Rohani, exigeant un changement de régime.

Le régime a pris des mesures répressives en envoyant des forces de sécurité mais il n’a pas réussi à mettre un terme au mouvement de protestation. Celui-ci n’a fait que croître à travers tous les secteurs de la société. En fait, il serait difficile de trouver un secteurs en Iran qui n’a pas connu de protestations régulières tout au long de l’année 2018, qu’il s’agisse des ouvriers, des enseignants, des étudiants, des bazaris, des conducteurs de camions, des retraités, des employés, des investisseurs abusés, et bien d’autres.

Les revendications initiales varient d’un secteur à l’autre, mais tous les manifestants s’accordent à dire que le régime est incapable de satisfaire leurs besoins minimaux. L’économie iranienne s’est effondrée de façon spectaculaire cette année, le rial ayant perdu 70% de sa valeur sur le marché mondial des changes et la pauvreté absolue a atteint environ un tiers de la population. Après des décennies de corruption, de pillage, de détournement de fonds et de mauvaise gestion, ils savent qu’il est temps que le régime disparaisse.

Le régime peut essayer de tenir ferme, mais les mollahs avouent leur crainte d’un renversement à travers des déclarations publiques. Ils savent que la fin est proche. Le 12 décembre, Khamenei a accusé les « ennemis » d’essayer de « créer un conflit et une guerre civile grâce aux sanctions et aux contre-mesures de sécurité », affirmant qu’ils avaient créé cette année une situation en Iran dont ils espéreraient profiter l’année prochaine (en 2019).

Khamenei cherche à blâmer les autres, en ignorant la cause réelle du rejet de la population pour son régime. Le régime n’a plus d’options et se tourne vers ce qu’il connaît le mieux : le terrorisme, les essais de missiles et la répression en interne.

Nikoo Amini a écrit dans Iran News Wire : « Indéniablement, la force qui mettra le système à genoux sera la vague massive de protestations populaires et le soulèvement organisé du peuple iranien. Les soulèvements en Iran se sont répandus, unifiés et ont atteint de nouveaux sommets alors que les manifestants ont l’intention de renverser le régime. » 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe