mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL’écrivain algérien Anwar Malek à la conférence de solidarité de la Résistance...

L’écrivain algérien Anwar Malek à la conférence de solidarité de la Résistance iranienne à Paris

L’écrivain algérien Anwar Malek à la conférence de solidarité de la Résistance iranienne à Paris

CNRI – Le samedi 3 juin, un rassemblement s’est tenue à Paris pour marquer le mois sacré du Ramadan, en présence de la présidente de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, et plusieurs dignitaires politiques et religieux de divers pays et institutions islamiques.

Les participants ont condamné l’ingérence de Téhéran chez les voisins régionaux, son intégrisme et son terrorisme sous la bannière de l’islam, et ont dénoncé le rôle des Gardiens de la révolution (pasdaran) dans le massacre du peuple syrien comme l’élément principal derrière les crises du Moyen-Orient.

L’écrivain algérien Anwar Malek, ancien chef de la société arabe de Syrie, a déclaré que, « l’islam est une religion tolérante, de coexistence, de paix et de bonté, pas de terrorisme, d’intégrisme, de sectarisme et de racisme. Notre message en tant que musulmans est que nous devons tenir haut l’étendard de la paix. »

« Le prochain message provient du peuple iranien, dont je crois que le Conseil National de la Résistance iranienne (CNRI) est le seul représentant légitime. Le CNRI et toutes les personnes qui se sont rassemblées ici avec des mentalités différentes, sommes tous d’accord pour dire que le Moyen-Orient doit être débarrassé des ingérences du régime iranien », a poursuivi Malek.

« Les nations ont maintenant détruit les murs de la peur, pour eux il n’y a d’autre choix que la liberté. Nous disons au peuple iranien : nous sommes avec vous, Arabes, Fars, Kurdes, Turcs et toutes les nationalités, nous sommes avec vous et nous comprenons ce que vous avez traversé durant près de 40 ans de gouvernance despotique et de fascisme religieux des mollahs », a-t-il ajouté. Ce sont les messages en lesquels nous croyons et pour lesquels nous avons opté, jusqu’au jour où Téhéran sera libre », a conclu le grand défenseur algérien des droits de l’homme.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe