vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésL’AELI : L’Occident n’a pas de « stratégie claire » dans la...

L’AELI : L’Occident n’a pas de « stratégie claire » dans la guerre contre Daech et le régime iranien

IranLes États-Unis et les puissances occidentales n’ont pas de « stratégie claire » dans leur guerre contre Daech. Cela retarde la défaite de ce groupe terroriste et permet aux milices criminelles proche de l’Iran de se développer dans la région, affirme un nouveau rapport accablant.

 

L’Association européenne pour la liberté en Irak (AELI), basée à Bruxelles, reproche aux États-Unis et à la coalition d’avoir aidé l’ancien Premier ministre irakien lorsqu’ils étaient la puissance occupante dans ce pays et estime que des politiques erronées menés par les occidentaux dans le passé est la cause principale de la crise actuelle en Irak.

AELI affirme dans son rapport :
« Il ne fait aucun doute que la coalition anti-Daech, et en particulier le gouvernement des États-Unis, n’a pas eu une stratégie claire. Ils n’ont pas l’intention d’envoyer des troupes sur le terrain, en dépit du fait qu’ils n’y a pas en Irak ou en Syrie des forces dignes de confiance sur qui l’on puisse compter pour mener une lutte efficace contre Daech. »

« Dans un tel contexte, les milices terroristes et criminels, liées au régime iranien, sont devenues plus fortes que jamais et dans certaines régions, ils ont été en mesure de prendre le relais de Daech. Le bilan des activités criminelles de ces forces chiites en Irak au cours des dix dernières années a été nettement pire que celui de Daech.

Le rapport se poursuit ainsi :
« D’un point de vue militaire, les bombardements ne sont pas efficaces sans la participation active de la communauté sunnite. Les tribus sunnites en Irak ont maintes fois répété qu’ils étaient prêts à se joindre à la coalition. Ils ont eu de nombreuses réussites dans leur lutte contre Al-Qaïda lorsque le général Petraeus était le commandant des forces américaines en Irak. »

« Or, après avoir chassé Al-Qaïda de l’Irak, ces tribus ont été abandonnés à leur sort par les Américains et ont été brutalement réprimées par Nouri Al-Maliki. Alors, les sunnites irakiens ont raison de poser maintenant un certain nombre de conditions pour leur participation à la guerre contre Daech. »

« La seule façon de ramener les sunnites sur la scène politique en Irak est de mettre fin à l’influence du régime iranien sur le gouvernement irakien, notamment en réduisant l’influence des milices chiites terroristes dans ce pays. Sinon, la guerre contre Daech va se transformer en un conflit interconfessionnel entre chiites et sunnites. »

« Nous avons besoin d’une alternative culturelle et religieuse pour faire face à l’interprétation violente, réactionnaire et extrémiste de l’islam sunnite et de l’islam chiite. Nous devons soutenir les musulmans qui prônent un islam tolérant. »

« Pour atteindre ces objectifs, il faut prendre une position ferme contre le fascisme religieux au pouvoir en Iran et l’expulser de l’Irak et de la Syrie. Ensuite, nous pourrons assister à un renversement de tendance. »

« Cependant, il semble que le gouvernement américain a toujours l’espoir de rétablir des relations amicales avec les ayatollahs. Une telle politique n’aboutira à aucun résultat et pourrait conduire à la catastrophe. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe