dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésL'AELI appelle à juger Maliki pour crimes de guerre

L’AELI appelle à juger Maliki pour crimes de guerre

camp liberty massacreL’Association européenne pour la liberté en Irak (AELI) se félicite de l’éviction de Nouri al-Maliki du poste de Premier ministre, estimant qu’il doit à présent être jugé pour « crimes de guerre, assassinats, détournements de fonds et corruption » au cours les huit années de son mandat.

L’ONG basée à Bruxelles appelle dans un communiqué, publié le 12 août, à la libération de tous les prisonniers politiques, l’arrestation des terroristes au service du gouvernement, la purge des mercenaires iraniens au sein de l’armée irakienne et l’arrestation des auteurs des massacres aux camps d’Achraf et Liberty.

L’AELI exige également des élections démocratiques, libres et équitables sous l’égide de l’ONU pour restituer «la véritable souveraineté aux représentants du peuple» d’Irak.

L’ONG, créée le 11 juin 2014 à Bruxelles et formée de personnalités politiques européennes de premier plan, s’est fixée comme mission d’aider à l’amélioration de la situation politique et des droits humains en Irak. Elle déclare dans un communiqué :
«L’Association européenne pour la liberté en Irak considère la nomination du Dr Haidar al-Abadi au poste de Premier ministre et l’éviction de Nouri al-Maliki par le président irakien, comme la première étape essentielle pour surmonter la crise actuelle en Irak. L’insistance hystérique de Maliki à s’accrocher au pouvoir et ses allégations comme quoi le nouveau président a violé la Constitution irakienne, sont grotesques et viennent d’un homme qui a lui-même violé la constitution à une échelle quasi industrielle.
 
« Durant son règne, Maliki a été responsable de l’assassinat, l’exécution, l’emprisonnement et le déplacement forcé de millions d’Irakiens. Il est également responsable de la corruption généralisée de l’État, du détournement de milliards de dollars et de l’appauvrissement du peuple irakien. En perdant le poste de Premier ministre et son immunité contre des poursuites judiciaires, Maliki doit être immédiatement arrêté et traduit devant la justice internationale pour ‘crime de guerre’ et ‘crime contre l’humanité’.

« Il doit également répondre de la destruction du tissu économique et social de l’Irak au cours de ses huit années de pouvoir.

« C’est la perspective de ce sort imminent qui a incité Maliki à s’accrocher désespérément au pouvoir. C’est pourquoi il a eu recours à tous les leviers sécuritaires, militaires et financiers possibles dans une tentative frénétique pour rester Premier ministre.

« Il est donc impératif que l’ONU et les États-Unis maintiennent leur appui à la nomination du Dr Haidar al-Abadi en tant que nouveau Premier ministre, afin d’assurer un transfert calme et pacifique du pouvoir.»

Selon l’AELI, le Dr al-Abadi devrait inclure les huit étapes suivantes dans son nouveau programme :

1. La formation d’un cabinet débarrassé de l’influence des puissances étrangères, en particulier du régime iranien.

2. La libération immédiate de tous les prisonniers politiques, en particulier les femmes, emprisonnés sous de fausses accusations de terrorisme.

3. La participation active, inclusive, réelle – et pas seulement formelle – de toutes les composantes de la société irakienne, notamment des sunnites et des Kurdes, dans le partage du pouvoir, en reconnaissant les droits des personnes dans les provinces sunnites et le dialogue avec les chefs tribaux et les révolutionnaires sunnites.

4. L’arrestation des terroristes associés au régime iranien, comme les milices Badr, Assaïb et Kataëb, ainsi que les autres bandes criminelles ayant joué un rôle important dans le régime de Maliki et dans l’instigation de la guerre confessionnelle en Irak.

5. Purger l’armée des mercenaires iraniens et de tous ceux que Maliki a recrutés dans le cadre de sa politique sectaire ; réhabiliter les officiers patriotes et transformer l’armée en une entité professionnelle et nationale. Seule une telle armée, soutenue par les tribus et la population, sera en mesure d’affronter les groupes extrémistes et terroristes, tels que l’État islamique (EI).

6. Divulguer au peuple les noms des auteurs d’exécutions, de massacres, de bombardements et de tirs de roquettes contre les innocents, ainsi que les responsables de la pauvreté de la population et de la corruption de l’État, et les tenir responsables devant les tribunaux.

7. Reconnaitre l’indépendance de la magistrature ; démettre ceux qui ont transformé le système judiciaire irakien en un instrument politique au service de Maliki.

8. Arrêter et juger les auteurs des six massacres perpétrés dans les camps d’Achraf et Liberty ; lever le blocus inhumain des réfugiés iraniens à Liberty et garantir leurs droits et leur sécurité, ainsi que leur droit à la propriété de leurs biens à Liberty et à Achraf.

Le nouveau gouvernement devrait préparer le terrain à des élections démocratiques, libres et équitables, dans un proche avenir, sous l’égide de l’ONU, pour restituer la véritable souveraineté aux représentants du peuple.

Nous espérons que le Dr al-Abadi prendra des mesures rapides pour mettre en œuvre les points ci-dessus, afin de répondre aux aspirations de l’ensemble du peuple irakien. De cette façon, il bénéficiera de l’appui total de la communauté internationale et en particulier de l’Union européenne. Nous fournirons ainsi toute l’assistance nécessaire pour l’aider à poursuivre cette politique.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe