lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieKonecranes met fin à ses activités en Iran

Konecranes met fin à ses activités en Iran

Konecranes est le cinquième constructeur de grues à se retirer

NEW YORK (BUSINESS WIRE) – Unis contre un Iran nucléaire (UANI) a applaudi mercredi le constructeur de grues finlandais Konecranes pour avoir mis fin à ses activités en Iran. Konecranes est le cinquième constructeur de grues international à se retirer de l’Iran, en réponse à la campagne sur les grues de l’UANI.

Le 18 août dernier, l’UANI a publiquement appelé Konecranes à cesser ses activités iraniennes. En réponse, Konecranes a informé l’UANI qu’il avait pris la décision de « se retirer du marché iranien » et que dorénavant, il « refusait systématiquement toutes les opportunités de vendre du nouveau matériel ou des services à ce pays ».

Face à l’empressement de l’UANI, Konecranes a également indiqué à l’UANI : « Nous avons retiré de notre site internet toutes les références aux entreprises iraniennes avec lesquelles nous avions auparavant des liens d’affaires, dont Sepahan Lifter et Fassan Co. Toutes les références à Konecranes seront retirées des sites internet des distributeurs locaux iraniens ».

L’UANI a applaudi Konecranes pour avoir mis fin à ses activités en Iran, a déclaré le président de l’UANI, l’ambassadeur Mark D. Wallace :

l’UANI applaudit Konecranes pour mettre fin à ses activités en Iran. Konecranes partage les objections de l’UANI face à la soif inextinguible de l’Iran des exécutions brutales, et en se retirant d’Iran, il envoie un message puissant. Konecranes ainsi que d’autres entreprises montrent au régime iranien que son économie va continuer à en pâtir à moins que l’Iran ne renonce à sa poursuite d’armes nucléaires, cesse ses violations flagrantes des droits de l’homme et mette fin à son soutien au terrorisme.

La « campagne des grues » de l’UANI souligne le record obscène du régime iranien d’exécutions publiques par pendaison des personnes aux grues. Le 6 juillet dernier, dans une tribune libre du Los Angeles Times intitulée « La soif inextinguible d’exécutions de l’Iran », l’ambassadeur Wallace décrivait l’utilisation par le régime iranien des grues de fabrication étrangère pour des pendaisons publiques et appelait les constructeurs de grues à « prendre une position de principe en renonçant à leurs liens commerciaux avec le régime jusqu’à ce que l’Iran devienne un membre civilisé de la communauté internationale ».

Konecranes rejoint les constructeurs de grues Tadano, Terex, UNIC ainsi que Liebherr en annonçant un terme à ses activités commerciales en Iran suite à la « campagne des grues ».

2 septembre 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe