dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceKerry Kennedy s'exprime au rassemblement pour un « Iran libre » concernant...

Kerry Kennedy s’exprime au rassemblement pour un « Iran libre » concernant la vérité et le pouvoir

Kerry Kennedy s'exprime au rassemblement pour un « Iran libre » concernant la vérité et le pouvoir

CNRI – Une militante américaine des droits de l’homme et écrivain, Kerry Kennedy, s’est exprimée avant la conférence pour un « Iran libre » samedi dernier à Paris, tel que rapporté par le Washington Times le 14 juillet.

Abu’l-Qasim Ferdowsi Tusi était un poète persan et l’auteur de Shahnameh (« Livre des Rois »), qui est l’épopée nationale de l’Iran. Ferdowsi est célébré comme la figure la plus influente dans la littérature persane et l’un des plus grands dans l’histoire de la littérature.

Dans son discours émouvant, Kennedy, qui est présidente du F. Kennedy Center Robert pour la justice et les droits de l’homme, a demandé à la foule énorme réunie à Paris d’écouter l’appel de Ferdowsi. Ses paroles célèbres au roi qui a ensuite abusé de lui étaient, « la vengeance du ciel n’oubliera pas. Rétrécit, tyran de mes paroles de feu, et tremble à la colère d’un poète. »

Kerry Kennedy s’exprime au rassemblement pour un « Iran libre » concernant la vérité et le pouvoir.

#FreeIran Grand Gathering 2016 - kerry kennedy

Kennedy a déclaré : « Nous sommes ici aujourd’hui parce que nous croyons en la liberté. Nous sommes solidaires avec le peuple iranien. Nous sommes contre les mollahs qui ont causé la terreur indicible à votre pays bien-aimé avec leur oppression et leur terreur. Les mollahs ont nié au peuple d’Iran la fierté de leur patrimoine extraordinaire, un patrimoine admiré à travers le monde ».

Elle a déclaré qu’il est temps pour les mollahs de vivre jusqu’à l’héritage du respect de la liberté et des droits de l’homme : l’héritage du peuple iranien. Elle a critiqué les mollahs pour cibler les membres de l’OMPI, opposition iranienne (MEK) dans le camp Liberty en Irak, les combattants de la liberté en Syrie, et tous les dissidents, les journalistes, les manifestants, les minorités ethniques et religieuses, et les défenseurs des droits de l’homme en Iran.

Plus particulièrement, Kennedy a critiqué leur traitement des femmes. Les femmes qui sont perçues comme ayant violé le code vestimentaire sont susceptibles d’être victimes des attaques horribles à l’acide qui sont récemment en hausse. La soi-disant police des moeurs du régime, les forces spéciales aussi connues comme les promoteurs de la vertu, a commencé à attaquer violemment les manifestants contre ces politiques avec des matraques.

Kerry Kennedy a conclu, « que les mollahs tyrans tremblent et rétrécissent alors que nous nous joignons à la population en Iran et parlons de vérité au pouvoir. Il est temps de libérer l’Iran ».

Des dizaines de milliers d’Iraniens et leurs partisans internationaux ont assisté au rassemblement pour un « Iran libre » à Paris le 9 juillet, qui a vu un soutien international pour le plan en 10 points de la présidente de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi, pour un Iran libre et démocratique.

 

Source : Washington Times

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe