lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafISJ condamne l'attaque contre Achraf et appelle au cantonnement des forces américaines...

ISJ condamne l’attaque contre Achraf et appelle au cantonnement des forces américaines et de l’ONU à Achraf

ISJ – Le Comité International pour l’application de la justice (ISJ) qui fédère 4000 parlementaires dans le monde, condamne fermement l’attaque criminelle du 26 décembre  des forces irakiennes contre les résidents d’Achraf à l’hôpital du camp, qui a fait plusieurs blessés parmi les résidents. ISJ appelle également les forces américaines et les Nations unies à intervenir immédiatement pour limiter le pouvoir des forces répressives à Achraf et dissoudre le comité répressif et illégal du gouvernement irakien connu sous le nom de « Comité de fermeture d’Achraf ».  ISJ demande aussi aux forces américaines de soigner les résidents blessés lors de l’attaque d’hier dans les hôpitaux affiliés aux États-Unis.

Cette attaque, menée en profitant des vacances de Noël, révèle les intentions de Maliki de mettre en œuvre les désirs funestes du régime iranien contre son principal mouvement d’opposition organisée. Cette attaque a été lancée à un moment où la vague de soutien et de solidarité avec les résidents d’Achraf et les appels internationaux à mettre fin au blocus du camp et à la torture psychologique des habitants a pris une ampleur sans précédent. La déclaration écrite du Parlement européen le 25 novembre 2010 , les positions des membres de la Chambre des Représentants américaine et les auditions de sa commission des affaires étrangères, les déclarations de majorités de sénateurs français et italiens, la déclaration de 53 anciens premiers ministres et ministres, le séminaire de du 17 décembre, et la conférence internationale du 22 décembre à Paris avec la participation des plus hautes personnalités américaines, figurent au nombre de ces soutiens.
 
Ce qui rend l’attaque d’hier encore plus atroce est le fait que les forces de sécurité irakiennes utilisent l’hôpital comme un levier pour en faire un centre de répression et de torture. Il en ressort que Maliki et ses partisans violent l’ensemble des principes et des valeurs humaines et juridiques et des engagements internationaux en exécutant les ordres du régime des mollahs. Ce problème augmente encore plus la nécessité pour les forces américaines de prendre en charge la sécurité et la protection d’Achraf et d’installer une équipe de surveillance des Nations Unies à l’intérieur du camp.

En outre, comme l’ISJ l’a annoncé après l’adoption de la Déclaration écrite au Parlement européen le 25 novembre 2010, les forces irakiennes, ayant tué des résidents d’Achraf, doivent être transférées à l’extérieur du périmètre du camp et les installations d’eau, d’électricité et l’hôpital, actuellement occupés par les forces irakiennes , doivent être rendus aux résidents dans des conditions similaires à celles qui ont prévalu de 1986 à 2009. Au cours des deux dernières années, ces installations, en particulier l’hôpital, sont devenus des centres de torture et de répression des résidents. Ni la communauté internationale, ni l’administration américaine ne peuvent rester indifférentes à ces graves violations des droits de l’homme.
 
Alejo Vidal-Quadras
Vice-président du Parlement européen
Président du Comité international pour l’application de la Justice (ISJ)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe