lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafDes eurodéputés condamnent une exécution en Iran et appellent à juger Khamenei...

Des eurodéputés condamnent une exécution en Iran et appellent à juger Khamenei et Ahmadinejad pour crimes contre l’humanité

Les Amis d’un Iran Libre – L’assassinat judiciaire de l’opposant politique de 63 ans Ali Saremi, par le régime fasciste islamiste en Iran, est encore un crime pour lequel les mollahs devront rendre compte quand la liberté sera enfin restaurée dans cette nation assiégée . Ali Saremi a été pendu à l’aube du mardi 28 décembre 2010, après 24 années d’incarcération sous le régime actuel et celui du chah. Depuis l’arrivée des mollahs au pouvoir, Saremi a été arrêté à quatre reprises, plus récemment, en août 2007, lors d’une cérémonie marquant l’anniversaire du massacre des prisonniers politiques. Après le soulèvement de l’Achoura en décembre 2009, il a été condamné à mort.

Commentant la nouvelle, l’eurodéputé Struan Stevenson, président de l’Intergroupe des Amis d’un Iran Libre au Parlement européen, a déclaré:
 
« Ali Saremi était un digne membre de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), principal groupe d’opposition aux mollahs. C’est en tant que tel qu’il était redouté des fascistes au pouvoir dans ce pays. Suite à son arrestation en 2007, il a été accusé du crime d’avoir rendu visite à son fils au camp d’Achraf au nord de l’Irak, où 3.400 membres de l’OMPI vivent depuis plus de 20 ans. Cette visite à son fils et de fausses accusations alléguant qu’il était impliqué dans les ‘activités de propagande contre le pouvoir sacré de la République islamique ‘, ont été suffisants pour l’envoyer à la potence.
 
«Les mollahs ont soumis M. Saremi aux tortures les plus hideuses et les plus brutales ces derniers jours pour tenter de le briser, mais il est resté ferme et résolu jusqu’au bout, disant même : « Ils ne peuvent pas nous effrayer moi et mes compatriotes épris de liberté avec des  exécutions et des pendaisons (…) La seule raison pour laquelle ils prononcent de telles sentences, c’est leur crainte de leur propre instabilité ». M. Sarami est un exemple éclatant pour les prisonniers politiques partout dans le monde, démontrant ainsi que le courage et la foi dans le pouvoir du bien sur le mal confondra toujours ceux qui croient  aux tortures et aux exécutions.
 
« La dépravation des mollahs ne connaît pas de limites. Leur régime funeste torture et exécute désormais régulièrement les hommes, les femmes et les enfants simplement pour montrer toute forme d’opposition à leur régime corrompu. Mais il ne fait aucun doute que les fondements de leur régime sont en ruine. La liberté sera bientôt de retour en Iran et quand ils seront finalement renversés, Khamenei, Ahmadinejad et leurs cohortes devront être jugés par la Cour internationale de justice pour crimes contre l’humanité. La mort d’Ali Saremi n’aura pas été vaine. « 
 
Intergroupe des Amis d’un Iran Libre du Parlement européen
28 décembre 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe