samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLes services du Premier Ministre seuls responsables des attaques contre Achraf

Les services du Premier Ministre seuls responsables des attaques contre Achraf

CNRI – La police irakienne de la province de Diyala a démenti toute implication dans les récentes attaques contre le camp d’Achraf, disant que la responsabilité de ces incursions reposait uniquement sur les forces spéciales rattachées aux services du Premier ministre.

Selon l’agence de presse Assawat al-Irak, tandis que les résidents du camp accusaient les forces irakiennes de ces attaques récentes, la police et la cinquième brigade de l’armée niaient toute implication.

Samedi 25 décembre, sur ordre du comité chargé de réprimer Achraf rattaché aux services du Premier ministre, les forces irakiennes ont forcé un groupe de huit Achrafiens, dévoués au service des malades ces 20 derniers mois, à quitter l’hôpital d’Achraf. Ils ont utilisé menaces et intimidations pour expulser ce groupe dans le cadre des restrictions médicales croissantes imposées aux Achrafiens.
 
Selon Assawat al-Irak, la Résistance iranienne a déclaré que les forces irakiennes, soutenues par 25 véhicules Humvee, ont attaqué un hôpital à Achraf et frappé les résidents à coups de matraques et de de bâtons, tout en volant de leurs équipements.

Une source au commandement de la police de la province de Diyala, où est située Achraf, a déclaré à l’agence de presse Assawat qu’ «il n’ya pas eu d’attaques menées contre le camp d’Achraf par la police de la province de Diyala ou le cinquième bataillon de l’armée irakienne situé à proximité du camp ».

La source a ajouté que la responsabilité du camp repose uniquement sur les forces de sécurité rattachées aux services du Premier ministre à Bagdad.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe