lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran: vaste campagne policière contre les antennes paraboliques

Iran: vaste campagne policière contre les antennes paraboliques

ImageAgence France Presse – La police iranienne mène depuis plusieurs jours une vaste campagne contre les antennes paraboliques de télévision à Téhéran mais aussi dans plusieurs villes de provinces, ont rapporté des témoins et la presse.

Dimanche, des policiers munis d’ordre judiciaire se sont présentés dans les quartiers du nord de Téhéran, notamment à Shahrak-Gharb, Pardissan, Velenjak et Apadana pour saisir des centaines de paraboles, en particulier dans les grands immeubles.

"Des policiers ont saisi plusieurs dizaines de paraboles dans plusieurs rues de Velenjak et les ont emmenés à bord de plusieurs fourgonnettes", a déclaré à l’AFP Hamid, un habitant de Velenjak.

Toutefois, les policiers ne sont pas entrés dans les appartements, se contentant de saisir seulement les équipements installés sur les toits des grands immeubles.
 
"Nous avons nous même enlevé les paraboles car en cas de saisie il faut payer une amende de 50 millions de rials (environ 5.450 dollars)", ajoute Ali, un habitant du coin.

"Des dizaines de policiers sont venus pour saisir les antennes", affirme Mahine, une habitante de Shahrak-Gharb, un quartier du Nord-Ouest de Téhéran.

Les médias iraniens ont rapporté ces derniers jours des opérations identiques dans plusieurs villes de province.

La télévision par satellite est jugée "décadente" par les autorités, mais les campagnes successives de la police n’ont pas réussi jusqu’ici à endiguer l’installation d’équipements pour la recevoir.

Le chef de la police de la province de Téhéran, le général Reza Zareïe, cité par la presse, a affirmé que la police agira "contre les gens qui installent leurs équipements de manière apparente".

Il y a un mois, la police de la ville avait lancé une mise en garde: "l’utilisation d’antennes paraboliques est interdite par la loi et nous avons demandé à tous les gérants des immeubles de ne plus utiliser ces équipements", avait déclaré le chef de la police de la ville, le général Morteza Talaïe.

"Nous avons demandé aux forces de police d’agir avec retenue et mesure. Mais c’est une loi et elle doit être appliquée", a déclaré dimanche le ministre de l’Intérieur, Mostapha Pour-Mohammadi.

Une loi votée au milieu des années 90 interdit l’utilisation de paraboles. Aucun chiffre officiel sur leur nombre n’est disponible, mais des députés avaient estimé il y a quelques années qu’il s’établissait entre trois et quatre millions.

Le piratage de décodeurs permet de capter plusieurs centaines de chaînes internationales satellitaires, dont plus d’une vingtaine financées par l’opposition en exil, principalement basée aux Etats-Unis.

Les autorités utilisent des méthodes de brouillage pour empêcher la bonne réception de ces chaînes.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe