vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran- Val d’Oise : Des maires appellent au respect de l’état de...

Iran- Val d’Oise : Des maires appellent au respect de l’état de droit pour la Résistance iranienne

Dominique Lefebvre, maire de CergyRadio Enghein, 25 septembre – Nous avons une entrevue avec le maire de l'agglomération de Cergy concernant les opposants iraniens basés dans le Val-d'Oise et le soutient de plus de 60 maires du Val d’Oise au respect de l’Etat de droit pour ces derniers qui continuent toujours d’être maintenues dans la liste des organisation terroriste.

Dominique Lefebvre, maire de CergyRadio Enghein, 25 septembre – Nous avons une entrevue avec le maire de l'agglomération de Cergy concernant les opposants iraniens basés dans le Val-d'Oise et le soutient de plus de 60 maires du Val d’Oise au respect de l’Etat de droit pour ces derniers qui continuent toujours d’être maintenues dans la liste des organisation terroriste.

Radio Enghien : Qu'en est actuellement la situation de ses opposants iranien?

Dominique Lefebvre : Alors que les tribunaux européens avaient déclaré que c'était injustement que l'OMPI a été placée sur la liste des organisations terroristes internationales, c'est aujourd'hui la France, lorsque Nicolas Sarkozy préside l'Union européenne, qui maintient cette inscription sur la base des procédures engagées en 2003. Donc notre analyse, celle des maires du Val-d'Oise, toutes tendances politiques confondues, est simples : il y a des enjeux stratégiques internationaux dans le débat avec l'Iran et évidemment des enjeux économiques, et notamment du groupe français Total. Mais tous ces enjeux ne peuvent se faire au détriment de l'Etat de droit en Europe et en France. Dans un cas comme dans l'autre, il y a aujourd’hui des juridictions saisies qui disent de manière très claire qu'il n'y a aucun motif au maintien de l’OMPI sur la liste des organisations terroristes internationales. Donc ce que nous demandons aujourd'hui et l'appel que nous avons lancé hier au président de la République c'est de respecter d'abord l'état de droit en France et en Europe. Je crois que lorsqu'on est en face à un régime comme celui des mollahs, c'est la moindre des choses à faire si les pays occidentaux veulent être respectés. Quelles que soient les opinions qu’on puisse porter  sur la résistance iranienne, il n'y a aucune raison qu’on accepte à aucun moment que tout ça se gère en dehors de l'état de droit en France et en Europe.

Radio Enghien : Donc pour vous Dominique Lefebvre, vous venez de nous le préciser, ce n'est pas une question de soutien à l'action des Moudjahidine mais c'est une question de principe et de principe de l’Etat de droit national et international.

Conférence de Presse des maires du Val d'OiseDominique Lefebvre : c'est d'abord cela. Sachant que nous sommes un certain nombre ici et ailleurs en France à soutenir le CNRI, parce que nous considérons que le régime iranien pose à la fois un problème en Iran et pose également un problème au niveau international par son comportement et son positionnement sur l'enjeu nucléaire, que  son positionnement dans la région et les  entreprises de déstabilisation qu'il provoque. Donc les deux sont liés. Mais dans le cas de l'espèce, et notre intervention hier c'est d'abord un appel au respect de l'état de droit sur lesquels tous les démocrates doivent se retrouver.

Radio Enghien:  Vous êtes un membre éminent du parti socialiste, Quelles sont  les options du parti socialiste sur la politique que la France devrait avoir vis-à-vis de l'Iran qui est quand même une puissance nucléaire en devenir.

Dominique Lefebvre :  je crois qu'au parti socialiste il peut y avoir parfois des nuances. Mais le point important aujourd'hui de la position du parti socialiste est effectivement la nécessité pour la communauté internationale de prendre les mesures qui empêche ce pays d'obtenir le nucléaire militaire. C’est exactement ce qu’il est en train de faire en se  moquant allégrement de la communauté internationale. Alors nous voyons bien que c'est un débat qui agite à la fois le l'Europe et les Etats-Unis, mais également la Russie et la Chine. Jusqu'à présent le consensus international n'a pas été assez puissante pour faire reculer le pouvoir iranien qui continue à progresser. Le plus récent rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique montre bien que nous sommes maintenant dans une zone dangereuse. Donc il faut  impérativement que cette question soit réglée et pour cela il faut faire preuve d'une grande fermeté vis-à-vis de l'Iran. Je vois  bien que dans la position de Nicolas Sarkozy, qui avait pourtant dans sa campagne électorale présidentielle indiquée que sa politique étrangères serait d'abord respectueuse des droits de l'homme, mais on est là dans un vulgaire marchandage et que l'Iran fait pression pour maintenir l'OMPI sur la liste de ces organisations terroristes internationales et discréditer toute opposition dans un pays qui est à la fois théocratique et dictatorial.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe