lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : une vidéo clandestine montre l’aveu du Guide suprême iranien sur...

Iran : une vidéo clandestine montre l’aveu du Guide suprême iranien sur sa qualification

Iran : une vidéo clandestine montre l’aveu du Guide suprême iranien sur sa qualification

En 1989, un religieux de moyenne importance au sein du régime iranien est devenu Guide suprême après la mort du fondateur du régime, l’ayatollah rouhollah Khomeiny. Un évènement qui a surpris plus d’un. Ali Khamenei a été choisi comme Guide suprême pendant une session d’urgence à huis clos à l’Assemblée des Experts, pendant laquelle il déclare qu’il n’est pas qualifié pour ce travail et que sa sélection n’était pas constitutionnelle.

Il a déclaré : « Selon la constitution [qui spécifie que le Guide suprême doit d’abord être un grand ayatollah], je ne suis pas qualifié pour ce travail et d’un point de vue religieux, beaucoup d’entre vous n’accepteront pas mes paroles en tant que celles d’un leader. »

Cependant, peu avant la mort de Khomeiny, le régime avait perdu son dauphin, Ali Montazeri, après la crise au sein des hauts membres du régime survenue au lendemain du massacre de 30 000 prisonniers politiques en 1988. Donc l’assemblée des Experts a élu Khamenei pour un an. Après cette année, la direction du pays devait être transférée à un conseil dont les membres devaient être élus par referendum.

Si Khamenei n’était destiné qu’à diriger pendant un an, comment est-il arrivé à rester au pouvoir pendant presque trois décennies ?

Le referendum n’a jamais eu lieu et Khamenei a changé la constitution pour lui permettre de rester le Guide suprême.

Cette vidéo a été diffusée clandestinement le 8 janvier et elle soulève des questions concernant la légitimité de Khamenei au pouvoir, notamment lorsque bon nombre de manifestants anti-régime appellent à sa démission et même à sa mort.

M. Alavi, le journaliste iranien aux États-Unis qui a publié la vidéo qu’il a reçue d’une source gardée secrète en Iran, a déclaré que cela renforcera les demandes des Iraniens pour la liberté contre un dirigeant injuste et non qualifié.

Il a déclaré : « La personne qui a été accusée de ne pas savoir diriger correctement et à qui on a demandé de démissionner admet elle-même que sa place au pouvoir ‘’ne fera que faire couler des larmes de sang’’ (les propos de Khamenei). »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe