jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : une biographie d'Ahmadinejad par Michel Taubmann

Iran : une biographie d’Ahmadinejad par Michel Taubmann

 CNRI – « La bombe et le Coran », une biographie de Mahmoud Ahmadinejad ou l’archétype des dirigeants démagogues au pouvoir en Iran. Il aurait été plus judicieux d’intituler ce livre « la Bombe et le Turban » pour éviter l’amalgame entre le régime sanguinaire des mollahs et l’Islam, ce que n’a certainement pas voulu l’auteur. Mis à part ce reproche, il s’agit d’une rare biographie de celui qui incarne aux yeux de beaucoup le visage obscurantiste et extrémiste de l’Iran.

 

 CNRI – « La bombe et le Coran », une biographie de Mahmoud Ahmadinejad ou l’archétype des dirigeants démagogues au pouvoir en Iran. Il aurait été plus judicieux d’intituler ce livre « la Bombe et le Turban » pour éviter l’amalgame entre le régime sanguinaire des mollahs et l’Islam, ce que n’a certainement pas voulu l’auteur. Mis à part ce reproche, il s’agit d’une rare biographie de celui qui incarne aux yeux de beaucoup le visage obscurantiste et extrémiste de l’Iran.

Placé au pouvoir sur ordre du Guide suprême Ali Khamenei, détenteur du pouvoir absolu, Mahmoud Ahmadinejad a pour mission d’asseoir l’emprise totale de la faction la plus extrémiste du régime et de mater toute forme de dissension au sein du sérail islamiste, pavant ainsi la voie à l’acquisition la plus rapide de l’arme nucléaire.

Michel Taubmann, dresse une biographie perçante d’un dirigeant fort controversé de notre époque, levant le voile sur le parcours pour le moins mystérieux du président des mollahs. Né en 1956 dans une famille pauvre, Mahmoud Ahmadinejad a participé comme étudiant dans les rangs des intégristes ultras à la révolution qui a mené Khomeiny au pouvoir en 1979.

Durant la répression des universités en 1980, baptisée par Khomeiny « révolution culturelle islamique », Ahmadinejad joue un rôle crucial dans les purges des enseignants et des étudiants dissidents, dont beaucoup seront arrêtés puis exécutés. Les universités sont restées fermées pendant trois ans et Ahmadinejad a rejoint les gardiens de la révolution.

Au début des années 1980, il a travaillé dans la « sécurité interne » des gardiens de la révolution en s’y taillant une réputation d’interrogateur et de tortionnaire cruel. Il a été un temps bourreau à sinistre prison d’Evine, où il a prêté main forte à l’exécution de milliers de prisonniers politiques dans les massacres des années 1980.

Gouverneur de la province d’Ardebil en 1993, puis maire de Téhéran en 2003, il a longtemps été un homme de l’ombre qui a participé à de nombreuses missions secrètes liées au terrorisme international. Son ascension commence véritablement après la victoire de Khatami à l’élection présidentielle de 1997.

Avec Ahmadinejad le régime se radicalise plus rapidement, entraînant davantage de violations des droits de l’homme, un soutien accru au terrorisme et des efforts redoublés pour produire l’arme nucléaire.

Michel Taubmann est journaliste à Arte. Il est aussi le rédacteur en chef de la revue Le meilleur des mondes (éditions Denoël) qui compte dans ses rangs certains des experts en relations internationales les mieux informés.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe