vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : un vent de fronde interne révélateur de faiblesse

Iran : un vent de fronde interne révélateur de faiblesse

CNRI – Les critiques qui fusent ces derniers jours contre le président des mollahs dans ses propres rangs et spécialement au Parlement, viennent prouver que les démonstrations de force de ce régime sur la scène étrangère ne viennent pas de sa position de force mais de sa véritable faiblesse.

C’est en effet l’analyse que la Résistance iranienne ne cesse de mettre en avant depuis l’arrivée d’Ahmadinejad. 

S’il se lance dans le terrorisme et le bellicisme hors de ses frontières, comme en Irak ou au Liban, s’il est si férocement opposé au processus de paix au Proche-Orient, et s’il s’est engagé dans une course à l’arme atomique, c’est parce qu’à l’intérieur du pays, ce régime ne bénéficie d’aucun soutien. Pour survivre, il a dû élaguer, trancher et raboter ses diverses factions afin d’obtenir un système monolithique qu’il ne peut maintenir que dans les appels à la haine, bref dans le bruit et la fureur à l’étranger. En un mot le régime a besoin de crises à l’extérieur de ses frontières pour sauver ce qu’il peut à l’intérieur.

Mais la fragilité interne de ce système fait que le premier obstacle international provoque l’émergence de contradictions, levant les factions les unes contre les autres. Contrairement à beaucoup qui voient dans la politique belliciste de Téhéran des signes de puissance, nous sommes persuadés que ce régime est en état de décomposition et qu’Ahmadinejad est le symptôme de sa phase terminale.

La victoire de la Résistance à la Cour européenne de justice et les sanctions votées par le Conseil de Sécurité de l’ONU ont porté deux coups au régime, le plongeant dans le désarroi et un état de faiblesse. Bien qu’à nos yeux la communauté internationale n’ait pas adopté de politique de fermeté face aux mollahs, si l’occident fait un autre pas vers la fermeté, il ne fait aucun doute que les contradictions internes de la théocratie iront en s’aggravant. 

De la même manière, si le monde enlève des obstacles posés devant la Résistance iranienne et qu’elle puisse continuer à engranger des victoires et à mener ses activités à un rythme soutenu, le régime en sera plus profondément affecté et se dirigera à une vitesse accrue vers sa chute.

Les évènements récents montrent avant tout la pertinence de l’analyse de la Résistance sur la nature de ce régime. 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe