samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Un vendeur ambulant assassiné par les autorités à Qom

Iran : Un vendeur ambulant assassiné par les autorités à Qom

Les habitants de la ville de Qom, au centre de l’Iran, ont manifesté avec colère contre l’assassinat d’un vendeur ambulant innocent par les autorités répressives. Cet incident a eu lieu le 11 août quand les autorités de la municipalité ont attaqué Mozaffar Abbasi au moment où il vendait des fruits pour subvenir aux besoins de sa famille.

Il a été attaqué et battu sous le prétexte de bloquer la route, perdant la vie en raison de la sévérité des coups.

Deux jours plus tard, plusieurs conducteurs de camions ont bloqué la route menant au marché de Qom en protestation contre cet assassinat hideux et scandant des slogans contre le régime. La nuit précédente, un groupe de vendeurs ambulants, ainsi qu’un groupe de personnes qui avaient rejoint leur mouvement en guise de solidarité, ont organisé un rassemblement sur le boulevard Shahed à Qom pour protester contre les excès des mollahs.

Comme d’habitude, les autorités ont eu recours aux mensonges et aux insultes, essayant d’attribuer la responsabilité de l’incident à la victime. « Sur la base de leurs fonctions, mes collègues ont émis un avertissement à ceux qui bloquent la route. Il a résisté et a brisé le parebrise de son propre véhicule ! », a déclaré Abedi Khorsandi, un responsable de la municipalité de Qom.

Le fait que les attaques de la police répressive contre les personnes démunies qui sont obligées de recourir à la vente de marchandises sur la voie publique en raison du chômage et de la pauvreté, est devenu un phénomène normal en Iran.

A ce jour, cela a conduit à de nombreux cas de suicides :

– Deux femmes à la station Navvab de Téhéran ;

– Auto-immolation choquantes par Younes Assakare, Hamid Farrokhi et Ahmadi-Nia Lavé, respectivement dans les villes d’Ahvaz, de Tabriz et de Sanandaj ;

– Abdolkarim Ahmadi, un travailleur démuni au Kurdistan iranien ;

– Mehdi Afravi à Ahvaz.

Alors que les travailleurs iraniens se démènent pour faire face à la pauvreté, à la faim et au chômage, les immenses richesses de l’Iran sont gaspillées par les politiques destructrices des mollahs et leurs pasdaran pour alimenter la répression intérieure, l’exportation du terrorisme et du bellicisme au Moyen-Orient, et le développement d’un programme de missile balistique, sans parler des milliards pillés par les responsables à tous les niveaux.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 août mai 2017

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe