jeudi, décembre 1, 2022

Iran : un crime immonde

CNRI – Un homme a commis un crime atroce en lapidant sa fille de 14 ans, avec l’aide de deux autres hommes dans la ville de Zahedan, dans le sud-est de l’Iran, a rapporté le quotidien Etemaad du 17 février.

Le 4 février, la Cour suprême des mollahs a confirmé par lapidation la condamnation à mort de deux sœurs, Zohreh (27 ans) et Azar (28 ans) Kabiri-Neyat à la prison de Gohardacht dans la ville de Karadj (banlieue ouest de la capitale). De même la condamnation à la lapidation a été confirmée pour un homme de 49 ans, Abdullah Farivar dans la ville de Sari dans le nord de l’Iran. L’homme est professeur de musique et père de deux enfants.

Une autre victime, Jafar Kiani a été lapidé à Ghazvine en juillet dernier.

On  dénombre neuf femmes et deux hommes qui attendent d’être exécutés de cette manière cruelle dans les couloirs de la mort en Iran. La multiplication des exécutions et des lapidations, qui n’ont aucun rapport avec l’Islam, est un moyen pour ce régime instable de se maintenir au pouvoir. Un autre moyen réside dans l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme en Irak et dans sa course aux armes nucléaires.

Le genre de crime immonde est encouragé par le régime des mollahs quand il insiste ouvertement sur la condamnation à mort des soeurs Kabiri, bien que le mari de la plus jeune ait retiré sa plainte.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe