samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : trois prisonniers politiques sunnites condamnés à mort

Iran : trois prisonniers politiques sunnites condamnés à mort

CNRI – L’appareil judiciaire iranien a condamné à mort trois prisonniers politiques de confession sunnite.

Ces prisonniers s’appellent Mohammad Keyvan Karimi (31 ans), Amdjad Salehi (27 ans) et Omid Peyvand (31 ans). Ils sont actuellement détenus dans la prison de Radjai-Shahr à Karadj (ville située à l’ouest de Téhéran). Ils ont été accusés de « moharebeh » (guerre contre le Dieu) et propagande contre le régime.

Les verdicts de condamnation à mort de ces trois prisonniers ont été envoyés à la Haute Cour de Justice des mollahs pour être confirmés.

Le sunnisme est la confession majoritaire dans le monde musulman, mais les sunnites iraniens sont une minorité confessionnelle réprimée et harcelée par le régime des mollahs.

Les estimations effectuées montrent qu’au sein de la population iranienne, qui compte près de 80 millions de personnes, environ 10% sont des musulmans de confession sunnite.

Le 30 mars, Molawi Abdollah Badji Zehi, l’imam d’une mosquée sunnite située à Zâhédan (chef-lieu de la province de Baloutchistan au sud-est de l’Iran) a été tué par balle au moment où il sortait de la mosquée. Le même jour, deux habitants de la province de Baloutchistan dont le nom de famille était Shahou-Zehi et qui était âgés de 34 et 40 ans ont été tués sous les balles des agents du régime des mollahs.

Le 31 mars, Morad Kahrazehi, âgé de 45 ans, a reçu 8 balles et a été grièvement blessé. Le 1er avril, Khodad Naroui, âgé de 60 ans et habitant à Iran-Shahr (ville situé dans la province de Baloutchistan) a été tué par les agents du régime.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe