mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : trois compagnies de transport maritime des Pasdaran engagées dans l’exportation...

Iran : trois compagnies de transport maritime des Pasdaran engagées dans l’exportation d’armes dans la région

Iran : trois compagnies de transport maritime des Pasdaran engagées dans l’exportation d’armes dans la région

CNRI – Lors de la conférence de presse tenue à Londres le 7 mars 2017, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a révélé des informations rassemblées par le réseau de l’organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI) en Iran qui a identifié trois compagnies qui sont utilisées comme façade pour faire passer illégalement des armes dans la région. Le Dr Matthew Offord, député conservateur, était également présent pour s’opposer à l’influence néfaste de l’Iran au Moyen-Orient.

La conférence de presse comportait des détails et des renseignements jusqu’alors inconnus sur le nombre de compagnies des Pasdaran impliquées dans l’exportation des armes aux groupes régionaux affiliés au régime iranien, notamment ceux présents au Yémen qui est sous blocage maritime depuis 2015. La conférence de presse comportait également la publication d’une étude conjointe de la délégation parlementaire européenne pour les relations avec l’Irak (EIFA) et le Comité international pour la recherche de la justice (ISJ) intitulé « Le rôle destructeur du corps des gardiens de la révolution islamique (Pasdaran) au Moyen-Orient. »

À la suite de la fermeture des docks au Yémen pour les bateaux du régime, les compagnies des Pasdaran ont utilisé les ports en Oman afin de faire passer illégalement des armes au Yémen. Trois des ports utilisés principalement pour ces activités sont ceux de Soltan Qaboos à Muscat ; Sohar au nord de l’Oman ; et le port de Salalah au sud de l’Oman.

La première de ces compagnies, Admiral Group shipping Company, a commencé ses activités en 2012 et appartient aux enfants d’Ali Shamkhani. C’est l’ancien commandant de la force navale des Pasdaran et il est aussi l’ancien ministre de la Défense. Actuellement, Shamkhani est le secrétaire du Conseil national suprême de la sécurité. Les principaux directeurs du groupe sont Hossein et Hassan Shamkhani.

La compagnie qui a des bureaux à Téhéran et Dubaï, opère dans la région du Golfe persique et étend désormais ses activités au subcontinent indien et à l’extrême orient. En cinq ans, la compagnie est passée d’un bateau à neuf. Les Pasdaran envoient des armes au Yémen grâce à cette compagnie. Après la fermeture de la route maritime directe jusqu’au Yémen en 2015, les armes ont été envoyées au Yémen via les routes terrestres en déchargeant la marchandise dans les docks en Oman. Parmi les armes envoyées, on peut trouver des AK47, des lance-roquettes RPG, des explosifs, des cachettes et des mines.

La compagnie Hafez Darya Shipping Company est utilisée comme entreprise de transport de containers pour plusieurs compagnies des Pasdaran et ils ont une flotte de 29 bateaux pour le transport des containers. Cette entreprise utilise les docks dans les ports d’Asalouyeh, Bandar Abbas et Bushehr pour transporter des biens qui appartiennent aux Pasdaran.

De plus, la compagnie transporte des containers pour les armes d’ingénierie majeure des Pasdaran. Leurs containers transportent des cargos vers de nombreux pays dans la région et dans le monde, dont les Émirats Arabes Unis, le Qatar, l’Irak, le Koweït, l’Oman, Bahreïn et l’Arabie saoudite. Actuellement, la compagnie ne peut pas livrer ses biens au port d’Hodeideh au Yémen à cause du blocage de la mer.

La compagnie Valfajr shipping company a été fondée par les Pasdaran en 1986 et a été appelée ainsi d’après l’opération Valfajr8, une opération des Pasdaran pendant la guerre Iran-Irak en 1985. La compagnie est affiliée à Khatam-al-Anbiya et transporte des biens et expéditions des Pasdaran. Elle est très active dans le transfert d’expéditions des Pasdaran au Yémen en passant par Muscat. Pendant ce processus, les navires de la compagnie naviguent sans utiliser le drapeau iranien afin qu’on ne puisse pas les identifier ou les fouiller et pour ne pas créer de réaction. Les bateaux des Pasdaran sont utilisés par la compagnie et dirigés par eux pour transporter des containers et d’autres biens.

À travers la conférence, des détails additionnels à propos des opérations de la compagnie ont été publiés. Cela comporte des informations concernant les 90 docks contrôlés par les Pasdaran, ce qui représente 45 % des docks en Iran. Selon le rapport du CNRI, « l’importation et l’exportation des biens illégaux depuis ces docks reviennent à 12 milliards de dollars annuellement. » Selon des renseignements fiables obtenus par les sources de l’Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI), Ali Khamenei a mis la pression pour l’expansion de l’activité de ces docks et l’augmentation des engagements économiques des Pasdaran, notamment pour contourner les sanctions internationales. Selon les ordres directs de Khamenei, aucune autorité n’est autorisée à superviser les activités des Pasdaran aux frontières, dont les frontières terrestres et maritimes et sur les docks.

Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) est une large coalition d’organisations démocratiques iraniennes, de groupes et de personnalités, fondé en 1981 à Téhéran. Le CNRI est attaché à un Iran laïque et démocratique, basé sur la séparation de la religion et de l’État. Il a joué un rôle clé dans la révélation du programme nucléaire iranien en 2002.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe