lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran / Syrie - Déploiement de forces par Khamenei et massacre à...

Iran / Syrie – Déploiement de forces par Khamenei et massacre à Alep pour dissimuler les crises du régime à la veille de simulacres d’élections

Iran / Syrie - Déploiement de forces par Khamenei et massacre à Alep pour dissimuler les crises du régime à la veille de simulacres d’élections

• Des bataillons des Pasdaran du Kermanshah, d’Ispahan, de Qom, de Guilan, du Fars, du Khorassan, du Khouzistan… en guerre contre le peuple syrien

• Des centaines de commandants et soldats des Pasdaran tués, dont des officiers des unités blindées et d’artillerie

• Message de Khamenei à Poutine : Nous devons faire usage de toutes nos ressources pour continuer la guerre en Syrie

Ces dernières semaines, le fascisme religieux au pouvoir en Iran a considérablement augmenté son déploiement de forces criminel en Syrie, rassemblant des dizaines de milliers de Pasdarans et de mercenaires non-iraniens autour d’Alep pour massacrer cruellement le peuple démuni des villages, communes et villes dans cette région simultanément aux bombardements brutaux des civils. La semaine dernière, des dizaines de commandants des Pasdaran et des centaines de mercenaires iraniens ont été tués sur le front d’Alep.

À travers cette démonstration de force, le Guide Suprême du régime iranien Khamenei tente désespérément de dissimuler les crises intérieures galopantes, à la veille d’un simulacre d’élections de l’Assemblée des Experts et du Parlement. À la suite de la retraite du régime sur les armes nucléaires, ces crises se sont amplifiées de manière inédite. Ci-dessous, quelques-unes des unités et milices des Pasdaran déployées sur le front d’Alep :

1. Deux bataillons du corps Nabi Akram de la province de Kermanshah. Ces deux bataillons ont été mandés par le Commandant du corps Nabi Akram le brigadier général Pasdaran Bahman Rahmani avant leur déploiement et ont reçu un entraînement de 25 jours au Kermanshah pour leur mission en Syrie. Ces 40 derniers jours, ces bataillons ont subi des dizaines de pertes en Syrie.

2. Deux bataillons de la Division 17 des Pasdaran, de Qom, appelée Ali Ibn Abi Taleb. Ces deux bataillons étaient postés en Syrie fin décembre et ont subi jusqu’à présent beaucoup de pertes humaines dont plusieurs de leurs commandants.

3. Deux bataillons de la Division Opérationnelle des Pasdarans appelée Qods, de la Province de Guilan.

4. Deux bataillons du corps des Pasdaran appelé Javad al-Aammeh, du Khorassan du nord.

5. Des bataillons de la 21ième Brigade Blindée Indépendante appelée Imam Reza, de Nayshabour, dont le commandant le brigadier général des Pasdaran Mohsen Qarajian a récemment été tué dans le nord d’Alep. D’autres officiers de cette brigade ont précédemment été faits prisonniers ou ont été tués en Syrie.

6. Plusieurs bataillons du corps de la province du Fars. Le colonel Safdar Haidari, commandant adjoint de l’artillerie de ce corps, est mort sur le front d’Alep ces derniers jours.

7. Des bataillons de la 14ième Division appelée Imam Hossein, de la province d’Ispahan.

8. Des bataillons de la 7ième Division appelée Vali-e Asr, de la province du Khouzistan.

9. Plusieurs bataillons des éléments afghans du régime iranien appelés Fatemyoun, récemment déployés à Alep, ont subi de lourdes pertes humaines ces derniers jours.

10. Des bataillons du Hezbollah dont le commandant est un individu appelé Zolfaqar.

11. Plusieurs bataillons de milices irakiennes telles que le corps 9 Badr, le Mouvement Al-Nojaba, le Hezbollah Kata’ib, Asa’ib Ahl al-Haq, la Brigade Abolfazl al-Abbas, et les bataillons Imam Ali.

12. Les Pasdarans qui sont entrés dans les villes de Noboul et d’al-Zahra au nord d’Alep étaient accompagnés d’un certain nombre de religieux. L’un d’eux est Ali Ka’abi, membre de l’Assemblée des Experts. Un autre est le Cheikh Abbas. Haj Karbala, un commandant des Pasdaran (fils de Seyyed Javad, commandant des Pasdaran à Alep), ainsi que deux commandants du Hezbollah libanais, sont postés à Noboul et à al-Zahra depuis environ deux semaines.

Selon les directives de Khamenei, les Pasdaran ont évité tout conflit avec Daech et ne se battent que contre l’Armée Syrienne Libre et les forces d’opposition syriennes.

D’après les rapports venant de l’intérieur du régime iranien, à la suite de la levée des sanctions, Khamenei a ordonné que des ressources supplémentaires soient attribuées aux Pasdarans, au Hezbollah, et aux milices criminelles pour la guerre en Syrie. Le 3 février, le conseille de Khamenei Ali Akbar Velayati a fait passer un message de Khamenei au Président russe Poutine à Moscou suggérant la poursuite de la guerre en Syrie à l’aide de toutes les ressources disponibles.

Conseil National de la Résistance Iranienne
Comité Sécurité et Anti-Terrorisme
Le 6 février 2016

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe