samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieIran : Six millions de diplômés sont sans emploi

Iran : Six millions de diplômés sont sans emploi

Selon les chiffres officiels, 5 à 6 millions de diplômés universitaires iraniens sont au chômage, a déclaré le chef de la Commission du budget et de la planification du Majlis (parlement iranien).

Dans une émission télévisée, Gholamreza Tajgardoon a déclaré que trois millions 200 mille personnes de la population active du pays, ainsi que trois millions 950 mille personnes inactives sont au chômage, ajoutant que « sur la population active totale du pays qui est 25 millions 790 mille personnes, 22 millions 588 mille travaillent tandis que les trois millions 203 mille autres sont au chômage. »

« Parmi la population inactive avec des niveaux d’éducation plus élevés, il y a cinq millions 425 mille chômeurs, ce qui signifie que nous avons près de six millions de diplômés sans emploi dont les capacités économiques sont gaspillées », explique Tajgardoon.

Une crise se rapproche

« La situation du chômage dans le pays atteint des proportions alarmantes. Une crise se rapproche, de sorte que selon les chiffres officiels, le taux de chômage parmi les diplômés a atteint 30% », a déclaré le vice-président de la Commission de facilitation des affaires de la Chambre du commerce de Téhéran.

« Avec l’arrêt des projets de construction, une partie des entrepreneurs du secteur privé perdra pratiquement son emploi ou ne pourra pas être indemnisée. Les unités de production ainsi que le véritable secteur privé ne peuvent plus supporter de nouvelles pressions », explique Ahmad Kimiaee-Asadi, selon Tasnim.

Ces chiffres ont-ils été annoncés publiquement ?

D’autre part, Mohammad Atarodian, directeur de l’Association des employeurs, a déclaré : « si nous n’agissons pas rapidement pour lancer le Document d’emploi national, la situation deviendra incontrôlable et le taux de chômage augmentera quotidiennement. » Il a écarté la possibilité d’éradiquer la pauvreté absolue dans les conditions actuelles, affirmant que les chiffres officiels du chômage ne reflètent pas la réalité.

En réponse au quotidien Shahrvand, qui a posé une question au sujet du taux réel du chômage, étant donné que certains experts estiment qu’il est bien au-dessus de 25 pourcent, Atarodian a déclaré : « si cela est vrai, 25 pourcent aurait été bien ! Ce serait acceptable si notre taux de chômage était de 25 pourcent. Mais le fait est que le chiffre réel du chômage est plus élevé que cela. Le taux de chômage dans les rangs des diplômés universitaires est de 45 pourcent et atteint même 60 pourcent parmi les femmes diplômées. Ces chiffres ont-ils été annoncés publiquement ?

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe