mercredi, septembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUne idée qui relie les cœurs en Iran et au-delà

Une idée qui relie les cœurs en Iran et au-delà

Une idée qui relie les cœurs en Iran et au-delà

Le 28 octobre 2021, l’Organisation des communautés irano-américaines a tenu une réunion à Washington intitulée « Sommet Iran libre 2021 ». Les orateurs englobaient tout l’éventail politique à Washington : un vice-président des États-Unis de l’ancienne administration républicaine, un ancien sénateur démocrate du New Jersey, un ancien procureur général des États-Unis d’un gouvernement républicain, un ancien sénateur démocrate du Connecticut et un général à la retraite quatre étoiles du Corps des Marines des États-Unis. Bien qu’issus d’horizons différents, les discours reflétaient l’harmonie dans un objectif commun : une feuille de route claire vers le changement en Iran.

Mike Pence, vice-président des États-Unis (2017-2021) a déclaré : « Aujourd’hui, le mouvement de résistance en Iran n’a jamais été aussi fort. Les Unités de résistance en Iran sont le centre d’espoir pour le peuple iranien. Ils ont été le moteur du changement de l’intérieur pendant les soulèvements et les protestations dans le pays. Dans ses deux partis politiques, le peuple américain se range sans équivoque du côté du peuple iranien et de sa Résistance. »

2021 Free Iran Summit Holding Ebrahim Raisi Accountable for Crimes Against Humanity Genocide, Region

Le sénateur Joe Lieberman, candidat à la vice-présidence des États-Unis (2000) a déclaré : « Le régime de Téhéran est à son point le plus faible depuis la révolution. Son économie est en ruine. Le régime de Téhéran n’a pas protégé le peuple iranien du virus COVID-19. Ce n’est pas seulement de l’incompétence; c’est de la brutalité. Le monde peut provoquer la fin du régime en soutenant le peuple iranien ; et ici à Washington nous pouvons impacter positivement si l’administration prend la direction de cette politique américaine historiquement bipartite envers l’Iran. »

Michael Mukasey, le 81e procureur général des États-Unis a pour sa part déclaré : « Le monde, et en particulier notre propre gouvernement, ne devrait pas être paralysé par la variété et l’énormité des actes commis par les mollahs. La réponse devrait être une pression incessante et une volonté ouverte de cibler les membres individuels du régime, y compris Raïssi lui-même, sous quelque forme que ce soit. La seule façon de mettre fin à la conduite du régime est de mettre fin au régime lui-même. »

Le sénateur Robert Torricelli a de son côté déclaré : « Il y a une organisation qui a les moyens, le leadership, la concentration, le soutien international pour réaliser le changement démocratique en Iran. La communauté internationale devrait le rejoindre. Cette organisation est l’OMPI, et Madame Radjavi est son chef, et le peuple iranien est la réponse. »

Le général James Conway, 34e commandant du Corps des Marines a appelé les membres de l’OMPI à Achraf 3, en Albanie, ses « héros » et a partagé son expérience de leur avoir rendu visite à Achraf 3.
En ce moment, les troubles et les bouleversements font trembler au plus profond la société iranienne. De temps en temps, une seule étincelle d’origine économique ou sociale fait surgir de fortes émotions et une explosion sociale qui choque le monde. Des décennies d’oppression et de discrimination ont forcé la population à rechercher des options sérieuses. Les informations faisant état de saisies d’armes illégales dans tous les coins du pays sont devenues la nouvelle norme.

Le régime est également confronté à un grave isolement au Moyen-Orient. Pendant des années, les peuples du Liban, de l’Irak, de la Syrie, du Yémen, de l’Afghanistan, etc. ont souffert de la corruption institutionnalisée ainsi que des guerres par procuration menées par des milices soutenus par le régime en Iran.

Avec des bombardements et des assassinats, Téhéran a tourmenté cinq continents. Il extorque la communauté internationale avec un programme nucléaire militaire illicite, même s’il n’a toujours pas atteint une seule ogive nucléaire. Le régime iranien a été condamné pour violation des droits de l’homme sur plus de 60 chefs d’accusation sur la scène mondiale.

Tous les facteurs indiquent que les religieux au pouvoir et leurs gardiens de la révolution constituent un grave danger pour l’Iran et le monde.

« L’un des plus gros mensonges que le régime au pouvoir a vendu au monde est qu’il n’y a pas d’alternative au statu quo. Mais il existe une alternative – une alternative bien organisée, entièrement préparée, parfaitement qualifiée et populairement soutenue appelée OMPI », a déclaré M. Pence. « L’OMPI s’est engagée en faveur de la démocratie, des droits de l’homme et de la liberté pour chaque citoyen iranien et elle est dirigée par une femme extraordinaire. Mme Radjavi est une inspiration pour le monde. Son plan en dix points pour l’avenir de l’Iran garantira la liberté d’expression, la liberté de réunion et la liberté pour chaque Iranien de choisir ses dirigeants élus. »

Soutenir l’OMPI s’est toujours accompagné de graves conséquences et de sacrifices personnels. Ses membres ont consacré leur vie à leur cause et ont même perdu leurs biens et proches. 120 000 membres de le résistance ont perdu leur vie parce qu’ils sont restés fidèles à leurs idéaux. Même leurs défenseurs internationaux n’ont pas fait exception.

S’il y a une chose qui terrifie le plus le régime iranien, c’est l’engagement indéfectible du peuple iranien et sa Résistance pour la cause de la liberté et le changement de régime.
« Aucune armée ne peut résister à la force d’une idée dont l’heure est venue. » — Victor Hugo

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe