vendredi, juin 2, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceManel Msalmi appelle à une politique ferme contre le régime terroriste en...

Manel Msalmi appelle à une politique ferme contre le régime terroriste en Iran

Manel Msalmi appelle à une politique ferme contre le régime terroriste en Iran

Lors d’un rassemblement à l’occasion de Norouz et de la réunion des ministres des affaires étrangères européens à Bruxelles, Manel Msalmi, conseillère aux affaires internationales au Parlement européen, a exprimé son soutien à la lutte du peuple iranien pour la liberté et la démocratie. Appelant les dirigeants et les élus occidentaux à adopter une politique ferme contre le régime, elle a dénoncé l’oppression du peuple iranien, le terrorisme du régime au Moyen-Orient et la politique de prise d’otages et de chantage.

Dans son intervention Manel Msalmi a déclaré :

Mesdames et messieurs, chères sœurs en Iran, je suis vraiment heureuse d’être ici aujourd’hui et de partager avec vous mon discours, mes sentiments et mes pensées. Je voudrais exprimer ma gratitude et tout mon soutien à mes amis belges, militants d’origine iranienne, pour tous le travail qu’ils font pour sensibiliser à la situation des femmes en Iran. Mais aussi, je voudrais soutenir mes sœurs iraniennes et soutenir la résistance iranienne.

Le peuple iranien a payé un lourd tribut pour sa liberté. Nous devons les soutenir et leur faire savoir que l’Europe et la communauté internationale se soucient des droits de l’homme, de leur liberté, de la justice, d’une république, démocratique, laïque et respectueuse des droits de l’homme et des femmes.

Je condamne fermement l’empoisonnement des filles dans les écoles, qui est clairement une tentative du régime de faire taire les jeunes femmes et les filles et de les subordonner. Mais ces jeunes femmes se sont levées sans crainte et ont protesté contre la dictature brutale. Ils rejettent toute forme de dictature et appellent à l’instauration d’une république démocratique et laïque. Et c’est pourquoi nous avions des slogans dans les rues qui disaient « ni Chah ni Mollah ». Le peuple iranien réclame une république démocratique, laïque et indépendante.

Ce n’est pas un hasard si les femmes ont un rôle aussi actif dans la protestation en Iran pour une république laïque et démocratique. C’est [à cause de] la lutte de quatre décennies menée par l’opposition démocratique iranienne et Mme Radjavi. Ses remarques au parlement belge : Non à la gouvernance forcée, non à la religion forcée et non au hijab forcé. C’est un message clair pour que les femmes décident par elles-mêmes.

Notre rassemblement d’aujourd’hui tombe à point nommé car les ministres des affaires étrangères se réunissent ici pour prendre des décisions. Nous devons être fermes avec le régime contre la répression du peuple iranien, contre le terrorisme au Moyen-Orient, mais aussi contre la politique de prise d’otages et de chantage.

Et ici, je voudrais montrer ma solidarité avec les familles des victimes des personnes qui sont maintenant otages en Iran, d’Ahvaz au peuple kurde, à toutes les personnes qui sont maintenant victimes d’otages et qui risquent la peine de mort. Non à la mort, aux exécutions et à la peine de mort en Iran.

Suite aux récents soulèvements, nous avons adopté une résolution ici au parlement belge, qui demande que les gardiens de la révolution iraniens soient ajoutés à la liste terroriste de l’UE et le Parlement européen essaie de faire de même en sanctionnant de nombreuses personnalités du CGRI.

Le CGRI terrorise depuis longtemps ses propres citoyens et soutient le terrorisme dans le monde entier. Nous devons protéger les citoyens iraniens contre toute forme de terrorisme, contre toute agression. Ce que la police fait avec les jeunes filles pour les forcer à porter le hijab est complètement horrible. Je sais que ce rassemblement coïncide aujourd’hui avec le nouvel an iranien, Norouz. J’espère vraiment que cette nouvelle année apportera la liberté, la démocratie et la justice. Iran libre !