vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : rassemblements et protestations des étudiants contre les politiques répressives et...

Iran : rassemblements et protestations des étudiants contre les politiques répressives et réactionnaires des mollahs dans les universités

CNRI – Ces derniers jours, les étudiants de plusieurs universités à travers le pays ont protesté contre les politiques réactionnaires et répressives du régime iranien dans les universités ainsi que contre la détérioration de la situation globale des étudiants.

Le 10 octobre dernier, les étudiants de l’Université Polytechnique de Téhéran se sont rassemblés pour la cinquième journée de leurs protestations. Ils ont manifesté contre la terrible situation globale des étudiants, le manque de sécurité et leur exclusion d’une résidence universitaire, ainsi qu’en raison de l’absence de préoccupation quant au cas d’Amena Zangeneh, une étudiante diplômée de cette université morte quelques jours auparavant en raison du manque de sécurité.

En outre, ils ont protesté contre le non-renvoi du président et du vice-président mercenaires de l’université, qui exercent des pressions sur les familles et sur les étudiants, et menacent les étudiants qui protestent par le biais des agents des services du ministère du Renseignement, branche connue comme le comité disciplinaire.

Amena Zangeneh, une étudiante diplômée de génie polymère, a perdu la vie le mardi 4 octobre en raison des gaz et vapeurs toxiques dans les douches de l’université. La nuit, elle devait dormir dans la salle de prière de l’université en raison du manque de résidence universitaire.

De même, un groupe d’étudiants de l’Université Nationale (également connue comme l’Université Beheshti) s’est rassemblé le dimanche 9 octobre et a protesté contre la mauvaise qualité de la nourriture à l’université.

À Zanjan, les étudiants se sont rassemblés sur le campus de l’Université de cette ville le 9 octobre également pour protester contre le projet réactionnaire fait par le clergé pour la ségrégation sexuelle. Ils ont chanté l’hymne étudiant « Yar-e dabestani » (camarade d’école) et ont lancé des slogans tels que « les étudiants meurent mais refusent l’humiliation » contre le projet de ségrégation sexuelle.

Les étudiants de l’Université de Zanjan s’étaient également rassemblés le 4 octobre pour protester contre l’installation de murs entre les réfectoires des filles et des garçons, contre la séparation sexuelle dans les services de bus et dans les bibliothèques universitaires de technique et de génie.

De plus, les étudiants de l’Université Ferdowsi de Mashhad mais également des universités de Shahrekord, Kurdistan et Yazd faisaient partie des étudiants universitaires protestant la semaine dernière contre la situation globale désastreuse des étudiants et leurs conditions sociales.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe