mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : Ralentissement important du débit d’internet, contrôle des internautes

Iran : Ralentissement important du débit d’internet, contrôle des internautes

Neutralisation des logiciels de contournement des filtres, perturbations sur certains réseaux de téléphonie mobile

Le régime des mollahs a lancé diverses mesures pour couper et limiter les communications téléphoniques et par internet à l’approche de la mascarade électorale de juin. Ainsi le 4 mai, le débit internet en Iran s’est considérablement ralenti et les logiciels permettant de contourner les filtres et d’accéder à des sites étrangers sont tombés en panne. Parallèlement, une partie des réseaux de téléphonie mobile a été perturbée le 8 mai. La société de téléphonie mobile iranienne a évité de s’expliquer en disant que « nous n’avons pas eu de problème particulier ».

Auparavant, Mehdi Akhoun-Beh-Abadi, directeur du conseil suprême de l’espace virtuel du régime, a qualifié de délit le fait de « contourner les filtres pour accéder à des réseaux sociaux dans internet ».

L’utilisation d’internet ne doit se faire que par des IP enregistrés par des fournisseurs de services appartenant aux gardiens de la révolution, pour que toutes les activités restent sous leur contrôle.

La cyberpolice du régime, « Fata », dans ses dernières instructions, fait dépendre toute utilisation d’Internet par l’entrée du code de la carte d’identité de chaque utilisateur. Les propriétaires de café-nets sont aussi chargés de noter les identités de tous leurs clients, sous peine de fermeture. De plus, il est interdit aux café-nets d’installer tout logiciel pour contourner les filtres, d’en procurer à leurs utilisateurs ou de leur dire où ils peuvent en trouver.

Après le soulèvement de 2009, pour éviter de voir s’enflammer à nouveau la colère populaire, les dirigeants du régime ont affecté un très grand nombre de pasdaran à la « cyberguerre » pour identifier les internautes. Selon Mohammad-Ali Assoudi, sous directeur aux affaires culturelles et de propagande des pasdaran, « 20.000 membres des pasdaran ont été affectés dans diverses circonscriptions culturelles pour mener la cyber guerre. » Il a ajouté que ces mesures « entrent dans le cadre des ordres donnés par le guide en particulier dans la cyberguerre » (Quotidien officiel Bahar, 2 janvier 2013).

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 mai 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe