vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran – Radjavi : « Ramadan, le mois du changement »

Iran – Radjavi : « Ramadan, le mois du changement »

Maryam Radjavi, soirée de Ramadan 30 septembre 2006, à AubervilliersCNRI – Le Ramadan a été l’occasion ce samedi 30 septembre pour la communauté iranienne du Val d’Oise d’organiser une grande soirée d’Iftar, ou rupture de jeûne, avec les musulmans d’un département voisin à Aubervilliers. De nombreux non musulmans y étaient conviés pour favoriser les échanges culturels.

Des personnalités musulmanes de premier plan ainsi que Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la résistance iranienne, ont honoré cette soirée de leur présence et de leurs interventions.

On peut citer notamment Sid Ahmed Ghozali, ancien Premier ministre, le cheikh Khalil Merroun, recteur de la mosquée d’Evry, l’ayatollah Jalal Gandje’i, président de la commission de la liberté des cultes du CNRI, Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix et membre du bureau national du conseil régional du culte musulman, le Dr. Abdolkarim Kazbari, secrétaire général de l’Association des étudiants islamiques en France.

Dans son discours, la présidente a présenté ses félicitations à tous ses compatriotes en Iran et dans le monde en ce mois de Ramadan, en particulier aux combattants de la liberté de la Cité d’Achraf en Irak, leur adressant des vœux de réussite et de détermination toujours plus forte.

Maryam Radjavi, soirée de Ramadan 30 septembre 2006, à Aubervilliers

Elle s’est ensuite attaché au sens de ce mois sacré, celui du changement et de l’ouverture, où durant la nuit de Ghadr, nuit particulière du Ramadan durant laquelle le Coran a été révélé, l’être humain peut prendre en main son destin et opérer un changement culturel qui demanderait une génération en tant normal.

Elle a enfin prié pour la paix, la fraternité et la coexistence pacifique entre les nations et les religions mais aussi pour que la région et surtout l’Irak et l’Iran soient débarrassés de la dictature religieuse des mollahs et recouvrent la liberté, la démocratie et la tranquillité. 

Voici la teneur de son intervention :

Au nom de Dieu, Clément et Miséricordieux,

J’adresse mes félicitations en ce début de Ramadan à tous mes frères et soeurs et à tous nos chers invités qui nous font le plaisir et l’honneur d’être parmi nous.

Je commencerai d’abord par un verset du Coran qui parle du jeûne :
 
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَام ُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِن
قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُون

« Vous qui avez la foi, le jeûne vous a été prescrit, de même qu’il a été prescrit à ceux qui vous ont précédé. Ainsi vous atteindrez la piété. »

Comme dit le Coran, jeûner pour se rapprocher de Dieu existait avant l’islam dans toutes les religions monothéistes. En vérité, c’est une porte de la miséricorde divine qui permet de s’éloigner de la vie quotidienne, pour renforcer les valeurs humaines dans la vie sociale.

Au contraire de la pensée intégriste qui fait du jeûne une épreuve difficile à supporter, le but du jeûne est de se libérer. Se libérer de toutes les contraintes sociales et des instincts pour que les valeurs authentiques, comme le pardon et la miséricorde, puissent s’épanouir.

Maryam Radjavi, soirée de Ramadan 30 septembre 2006, à Aubervilliers

Pour que le dévouement remplace l’égoïsme. Pour que l’amour et l’amitié remplacent la haine et l’hostilité. Pour que la patience et la tolérance remplacent la colère et l’intolérance.

Pour que la résistance remplace la soumission et le silence devant les dictatures. Pour raviver dans les cœurs la flamme de la lutte contre la pauvreté et la discrimination, en aidant les nécessiteux, ou en recherchant la liberté et l’égalité sociale. Oui, le mois de Ramadan est le mois du changement.

Pendant le mois de Ramadan, il y a la nuit de Ghadr, la nuit où les hommes peuvent changer leur destin. C’est le changement des habitudes et de la culture. On va choisir de nouveaux comportements et un nouveau mode de pensée. Les hommes en sont capables. Normalement, il faut une génération pour opérer un changement de culture. Mais le Coran dit que la nuit du destin a plus de valeur que mille mois:
ليله القدرخير من الف شهر

L’être humain peut donc dans une nuit changer comme dans mille mois. C’est la preuve de ses capacités. Le Coran dit que la nuit du destin conduit à l’aube de la paix et de l’unité :
سلام هي حتي مطلع الفجر

Le Coran précise qu’avec le jeûne, Dieu veut pour nous la facilité et l’ouverture et non pas la difficulté : 
ُيرِيدُ اللّهُ بِكُمُ الْيُسْرَ وَ لاَ يُرِيدُ بِكُمُ الْعُسْرَ

Mais les marchands de religion qui gouvernent l’Iran au nom de l’islam ont totalement inversé ce message. Dans leurs discours et leurs slogans ils veulent se faire passer pour les seuls représentantsde l’islam. Ils se disent opposés à la politique des grandes puissances et en faveur des opprimés. Mais c’est faux, ils utilisent cette démagogie pour couvrir leurs crimes et leur pillage en Iran, en Irak et contre les peuples musulmans.

Maryam Radjavi, soirée de Ramadan 30 septembre 2006, à Aubervilliers

Chaque année au mois de Ramadan, ils fouettent la jeunesse sous prétexte qu’elle ne jeûne pas. Alors que le Coran dit qu’il n’y a pas de contrainte en religion. :
لااكراه في الدين

Les intégristes réactionnaires qui ne cherchent que le pouvoir sont très loin du sens véritable du jeûne et des autres rites. Ils n’en gardent que la forme et les vident de leur contenu et de leur but. Ils fouettent les gens sous prétexte qu’ils ne jeûnent pas et détruisent totalement le message de miséricorde et de libération du Ramadan.

On se trouve donc avec deux visions de l’Islam. D’un coté l’islam authentique, pour le peuple et la démocratie. Et de l’autre, l’islam intégriste des mollahs au pouvoir en Iran.
Cela fait des années que nous parlons de deux visions totalement opposées de l’islam.

Aujourd’hui, beaucoup d’analystes et de nombreux hommes et femmes politiques parlent de deux conceptions de l’islam et de la menace du fascisme religieux.

En fait, il faut dire que le Coran s’est opposé plus que tous aux marchands de religion et aux démagogues. Le Coran dit :
َفويْلٌ لِّلْمُصَلِّينَ الَّذِينَ هُمْ عَن صَلَاتِهِمْ سَاهُونَ الَّذِينَ هُمْ يُرَاؤُونَ وَيَمْنَعُونَ الْمَاعُونَ.

Malheur à ceux qui prient en toute hypocrisie et qui privent le peuple de la richesse commune. Le Coran dit qu’ils sont les pires ennemis de Dieu parce qu’ils déforment les paroles de Dieu, parce qu’ils font du message de miséricorde et d’émancipation des outils de répression, de sauvagerie et d’hostilité à la paix.

Il y a un an que Khamenei, le guide suprême des mollahs, a mis au pouvoir Ahmadinejad pour déclarer la guerre au peuple iranien et à la communauté internationale. Cette politique a conduit au massacre, à la torture et à la prison des milliers de personnes et de musulmans en Iran, en Irak et au Liban.

Pour assurer cette politique agressive, les mollahs cherchent à fabriquer la bombe atomique et ignore ouvertement les résolutions du conseil de sécurité et les appels internationaux pour y mettre fin. Avec l’exportation de l’intégrisme et une sauvagerie sans limite, ils veulent maintenir en place un régime détesté par 95% des Iraniens.

Le mois dernier, un prisonnier Moudjahidine de 28 ans, qui s’appelait Valiollah Feyz Mahdavi, emprisonné depuis cinq ans, a été assassiné par les bourreaux du régime des mollahs. Pendant six mois, ils l’ont menacé de l’exécuter pour briser sa résistance, mais il a tenu bon. Peu avant sa mort dans un message envoyé de la prison, il a protesté contre la torture physique et psychologique dont il était victime. Mais pour toute réponse, les bourreaux l’ont assassiné en faisant croire à un suicide.

Il ne s’agit pas d’un cas isolé. C’est un crime contre l’humanité comme il y en a tous les jours en Iran. Malheureusement, ils sont dissimulés par la politique de complaisance et de négociations avec les mollahs. Nous les condamnons et nous exigeons une enquête internationale sur les crimes de cette dictature.

Dans cette voie, nous appelons à l’aide l’ensemble de nos sœurs et nos frères musulmans et tous ceux qui sont épris de liberté et qui, comme vous, soutiennent la Résistance iranienne. Que Dieu bénisse tous ceux qui soutiennent et aident la résistance ! Et dans ce mois de Ramadan, nous remercions Dieu pour nous guider dans la lutte contre la tyrannie et la démagogie des mollahs.

Seigneur, nous te remercions pour nous guider dans la voie de la défense du peuple iranien et de la lutte pour la liberté, les droits de l’homme, la paix, l’amitié et la solidarité entre les nations.

Seigneur, nous te demandons de renforcer la détermination de tous les résistants.

Seigneur, protège des complots des mollahs les Moudjahidine de la cité d’Achraf en Irak qui ont choisi de tout donner pour leur peuple, et renforce leur  persévérance et leur dignité et que leurs droits soient respectés !

Seigneur, en ce mois de Ramadan, accorde la paix, la tranquillité et la démocratie aux peuples iranien, irakien et libanais et aux autres peuples de la région !

Seigneur remplace la guerre, l’insécurité, l’oppression et la dictature par la paix, la tranquillité, la prospérité et le progrès !

Seigneur, renforce la solidarité et la fraternité entre les peuples musulmans et renforce l’amitié et la coexistence entre les religions, ce dont les mollahs ne veulent pas.

Seigneur, empêche le régime des mollahs de développer son bellicisme au Liban et en Palestine ! Empêche les mollahs d’intervenir en Irak et d’y semer la division !

Seigneur, protège le monde de la troisième guerre mondiale que les mollahs veulent déclencher en se dotant de la bombe atomique !

Seigneur, fais venir le jour de la liberté et de la victoire du peuple iranien !

Seigneur nous te remercions pour ce mois de ramadan !

Accepte nos prières et notre jeûne.
ربنا تقبل منا انك انت السميع العليم

Je vous remercie et je vous souhaite une excellente soirée.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe