mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran-Radjavi : Envoyez le dossier du régime des mollahs au Conseil de...

Iran-Radjavi : Envoyez le dossier du régime des mollahs au Conseil de Sécurité de l’ONU

Maryam Radjavi
CNRI, Bruxelles, 7 novembre – Lors de la manifestation massive de milliers d’Iraniens à Bruxelles devant le siège de l’UE où s’est réuni le Conseil des ministres de l’UE, Maryam Radjavi, présidente de la République élue du CNRI est intervenue en direct par satellite à ce rassemblement.

« C’est un message simple et clair, a-t-elle déclaré à l’attention des ministres des affaires étrangères. La solution, c’est d’envoyer le dossier du régime des mollahs au Conseil de Sécurité de l’ONU, de lui imposer des sanctions générales et de retirer l’étiquette de terroriste du mouvement de la Résistance. »

Discours de Maryam Radjavi
Présidente de la République élue du Conseil national de la Résistance iranienne
adressé par satellite à la manifestation du 7 novembre 2005 à Bruxelles

Chers Compatriotes,
Mesdames et Messieurs,
Honorables orateurs,

Permettez-moi de vous saluer, vous qui formez ce magnifique rassemblement en défense de la liberté et de la démocratie en Iran.

Permettez-moi aussi de saluer les parlementaires d’Europe, les personnalités politiques, les défenseurs de la paix et des droits de l’homme, et les militants du mouvement de l’égalité, qui ont rejoint ce rassemblement en soutien aux Iraniens épris de liberté.

Votre voix est la voix de la nation iranienne. Vous êtes la voix de la nation iranienne qui face au bellicisme de la théocratie au pouvoir en Iran, a maintenu élevé l’étendard de la liberté et de la démocratie.

La voix d’une nation et d’une résistance qui détient la clé de la paix, de l’amitié, de la stabilité et de la sécurité dans la région et qui se réalisera avec la chute de la dictature terroriste et belliciste des mollahs.

Mes Chers compatriotes,
Amis de la Résistance,

Nous nous trouvons dans une période exceptionnelle de l’histoire.

Il y a deux semaines, le président des mollahs Mahmoud Ahmadinejad a fait résonner les tambours de guerre avec ses cris démagogiques et ses menaces de mettre à feu les pays musulmans, pour masquer la situation catastrophique d’un régime qui touche à sa fin.

Son discours qui était un appel révoltant aux croisades a prouvé, comme l’avait prédit la Résistance iranienne il y a quatre mois, que dû à des crises profondes et une faiblesse fondamentale de leur pouvoir, les mollahs ont opté pour la fuite en avant et ont déclaré la guerre au peuple iranien et à la communauté internationale.

Ces derniers mois en Iran, ils ont poussé la répression politique au dernier degré et arrêtent les jeunes par milliers.  Ils ont vivement accentué leur quête de l’arme atomique. Et en Irak, leur ingérence pour dévorer l’Irak a pris des proportions sans précédent.

Dans cette situation critique, ce rassemblement sous les mots d’ordre de liberté et de démocratie, montre à tous la voie et la politique correcte à suivre.

C’est un message simple et clair. La solution, c’est d’envoyer le dossier du régime des mollahs au Conseil de Sécurité de l’ONU, de lui imposer des sanctions générales et de retirer l’étiquette de terroriste du mouvement de la Résistance.

De cette manière, le peuple iranien et sa Résistance pourront balayer cette théocratie de l’ensemble de l’Iran.

Le peuple iranien rejette le compromis et la complaisance avec les mollahs, tout comme une intervention militaire étrangère. Il recherche la liberté et la démocratie.

Votre rassemblement aujourd’hui et des centaines d’autres rassemblements à l’étranger ces derniers mois, expriment cette réalité.

Le soulèvement de la province du Khouzistan en avril dernier avec 62 protestataires tués reflète aussi cette réalité. Le soulèvement de nos concitoyens kurdes avec son lot important de morts et de blessés en juillet et des centaines de manifestations et de mouvements de protestation dans l’ensemble du pays, viennent aussi prouver cette réalité.

La ténacité des combattants de l’Armée de libération nationale iranienne dans la ville d’Achraf exprime aussi cette réalité.

Saluons tous ceux qui se sont soulevés et qui ont résisté d’Ahwaz (sud-ouest), à Sanandaj (Kurdistan), de Mahabad (Kurdistan) à Téhéran et jusqu’à la cité d’Achraf en Irak.

Votre message, et celui de tous ceux qui aspirent à la liberté, est extrêmement clair. Ce message à l’Union européenne et aux Etats-Unis c’est : Levez toutes les restrictions imposées au mouvement de la Résistance ! Enlevez-lui  l’étiquette honteuse de terroriste ! Et vous verrez comment le peuple iranien balayera les mollahs d’Iran.

Ces deux dernières semaines, les pays occidentaux ont condamné les déclarations haineuses du président des mollahs. Ils ont réagi avec surprise et indignation à ces hurlements répugnants et souligné le danger que cela représente. Mais ces prises de positions, arrivées avec trop de retard, ne sont restées que de simples mots. Or ce qui est nécessaire aujourd’hui, c’est d’agir et de barrer la route à ce régime.

Plus important encore, les dirigeants des pays occidentaux se taisent sur le fait fondamental que c’est leur politique de complaisance qui a directement provoqué le bellicisme d’Ahmadinejad. Pas plus qu’ils ne disent mot sur les conséquences destructrices de leur politique en Iran. Est-ce qu’ils n’ont pas fait du mouvement de la Résistance la cible de calomnies parce qu’ils cherchaient à offrir des concessions au régime ? Est-ce que la place du bourreau et de la victime n’a pas été changée à plusieurs reprises parce que l’Occident a cherché à plaire aux mollahs en imposant des restrictions au mouvement de la Résistance ?

Est-ce que tous ceux qui ont cherché à plaire à cette dictature religieuse n’ont pas d’abord poignardé la Résistance dans le dos en guise de premier acompte de leur accord avec le régime. Alors pourquoi maintenant se taisent-ils sur le mépris des droits des victimes et sur l’oppression dont elles ont souffert ?

Aujourd’hui, il est clair que les partisans de la complaisance ont eux-mêmes nourrit le fauve. Il est sûr que demain de très nombreux secrets seront dévoilés. De nombreux marchandages, de nombreux dessous-de-table, beaucoup de collusions dans les calomnies et les montages de  dossier pour écraser cette Résistance.

Permettez-moi de dire à nos compatriotes à Bruxelles qu’en aucune circonstance nous ne laisserons le dossier des droits de l’homme en Iran tombé dans l’oubli en faveur des accords avec les mollahs. Nous suivrons toutes les feuilles de ce dossier volumineux et chaque goutte de sang injustement répandue jusqu’au jour de la victoire.

Le sang de 120.000 martyrs de la liberté ne sera pas oublié. Le massacre de 30.000 innocents, 30.000 prisonniers politiques en 1988, ne peut s’effacer des mémoires. Le dossier des prêtres mutilés, le dossier des meurtres en série,  le dossier de l’assassinat de Zahra Kazemi et les dossiers de milliers d’autres crimes resteront ouvert jusqu’au jour où  les dirigeants de ce régime devront répondre pour chacun d’entre eux devant le peuple.

Mes chers compatriotes,

Il y a trois ans, les grands bouleversements sans précédents en Iran, en Irak et dans toute la région ont démontré des vérités importantes.

–    Il a été prouvé que  la politique de complaisance ne peut modérer la dictature religieuse, mais qu’elle a amené au pouvoir la faction la plus extrémiste de la théocratie en place.
–    Il a été prouvé que les négociations avec les pays occidentaux n’ont pas détourné les mollahs de la quête de l’arme atomique, mais leur ont donné une couverture politique pour compléter leur projet nucléaire.
–    Il a été prouvé que la politique de complaisance n’a pas écarté le danger de la guerre. Au contraire, comme le reflète les déclarations bellicistes du président des mollahs dans son discours, elle a fait résonner les tambours de guerre.
–    Il a été prouvé que calomnier les Moudjahidine du peuple n’apaise pas les mollahs. Au contraire, cela a préparé le terrain à davantage de répression du peuple iranien et d’exportation de l’intégrisme et du terrorisme.
–    Il a été prouvé que les bombardements et le désarmement des Moudjahidine du peuple en Irak a bouleversé l’équilibre entre le régime des mollahs et toute la région.
–    Il a été prouvé que les explosions et les attentats terroristes en Irak se font soit directement par le régime des mollahs, soit avec son soutien. L’armée américaine, l’armée britannique et la police en Allemagne ont reconnu cette vérité, même si ces gouvernements poursuivent essentiellement une politique de compromis et de tolérance avec les mollahs.
–    Il a été prouvé que tant que la dictature des mollahs sera au pouvoir en Iran, elle sera hostile à la paix au Moyen-Orient et le principal obstacle à la démocratie en Irak. La domination de facto de l’Irak par les mollahs et l’influence qu’ils imposent, vont étouffer dans l’œuf la démocratie naissante en Irak.
–    Il a été prouvé que l’adversaire et l’antithèse  du régime des mollahs c’est la Résistance iranienne. Cette résistance est la solution pour débarrasser le Moyen-Orient de la pieuvre du terrorisme et de l’intégrisme dont le cœur bat à Qom et à Téhéran. C’est cette résistance qui a fait connaître au monde la menace de l’intégrisme. C’est cette résistance qui a révélé les sites atomiques secrets des mollahs et c’est cette résistance qui a révélé l’ingérence du régime en Irak.

Le message que vous apportez aujourd’hui devant le siège de l’Union européenne c’est celui que l’expérience des trois années passées a révélé juste : Il est cent fois plus nécessaire que jamais de supprimer la marque de terrorisme du mouvement de la Résistance iranienne.

Aujourd’hui les dirigeants américains soulignent dans leurs prises de positions et leurs discours qu’il n’y a aucune différence entre les auteurs de crimes terroristes et le régime qui les soutient. Ils mettent en garde contre le fascisme islamiste et le régime voyou de Téhéran.  Ils confirment la vision de la Résistance iranienne basée sur la nécessité de faire preuve de fermeté avec ce régime.

Cependant nous devons souligner que la lutte contre le terrorisme ne peut être efficace que lorsqu’on barre la route au parrain du terrorisme international, c’est-à-dire ce régime des mollahs en Iran.

Mettre fin à l’insécurité et au bain de sang en Irak ne sera possible qu’avec la fin du régime intégriste en Iran.

Et je répète que sans la suppression du nom du principal mouvement de la Résistance iranienne de la liste du terrorisme, la politique de complaisance continuera.

Aujourd’hui, les dirigeants des pays occidentaux ont une politique confuse vis-à-vis de l’Iran. Cette confusion est le fruit de décisions incorrectes qui ont été prises pour plaire aux mollahs dans le passé. Mais une politique correcte est à portée de la main :

Priver le régime des mollahs de ses opportunités en Irak, empêcher les mollahs d’obtenir l’arme atomique, retirer l’étiquette injuste de terrorisme des Moudjahidine du peuple.

–    Le peuple iranien demande que le dossier atomique du régime des mollahs soit déféré sans délai au Conseil de Sécurité des Nations Unies.
–    Le fascisme religieux au pouvoir en Iran doit faire l’objet de sanctions.
–    Les dirigeants de ce régime doivent rendre des comptes pour leurs crimes contre l’humanité, notamment le massacre de milliers de prisonniers politiques en 1988, devant un tribunal international.
–    Ce régime ne devrait pas être autorisé à représenter l’Iran aux Nations Unies.

Mes chers compatriotes,

Voici venu le temps où se joue le destin de l’Iran ! Laisserons-nous la répression, l’islam réactionnaire et le bellicisme maintenir leur emprise sur la vie du peuple iranien ? Où bien est-ce que votre volonté et le pouvoir de la nation iranienne d’instaurer la liberté et à la démocratie remporteront la victoire ?

Je suis sûre que la lutte et la ténacité du peuple iranien et de ses enfants dévoués apporteront la libération et la prospérité de notre nation.

Les cœurs brisés et éprouvés de mes compatriotes dans les villes et les campagnes iraniennes trouveront un baume. Ces scènes horribles de pendaisons des filles et des garçons de 16-17 ans prendront fin. L’insécurité et les agressions et les crimes et la discrimination contre les femmes sans abri prendront fin. La pauvreté et la faim pour des millions d’Iraniens feront place à la prospérité et au bonheur.

Je crois de tout mon être dans votre victoire et dans la liberté de notre pays.

Mais souvenez-vous que la Résistance iranienne a vaincu les complots et la répression dirigée contre elle uniquement avec les sacrifices et l’immense souffrance de ses membres et avec le soutien du peuple iranien.

Le modèle de la ténacité pour notre nation, c’est la cité d’Achraf. Voilà trois ans que là-bas les enfants les plus braves du peuple iranien essuient les vagues des attaques et des pressions les plus dures.  Mais ils ont conservé la citadelle de la liberté de l’Iran. Ils ont ouvert les yeux du monde sur l’occupation cachée de l’Irak par la dictature religieuse au pouvoir en Iran.  Ils ont ouvert un front victorieux contre l’intégrisme rejoint aujourd’hui par des millions d’Irakiens et de très nombreux partis, syndicats et forces démocratiques et progressistes.

Il y a deux ans et demi, l’avalanche de complots du régime des mollahs, les pressions de neuf Etats, un siège et un grand nombre de restrictions avaient créé une période difficile pour la ville d’Achraf durant laquelle chaque personne a dû passer des épreuves pour montrer à quel point elle était engagée vis-à-vis de son idéal et de ses principes politiques, moraux et humains. Fort heureusement, les Moudjahidine du peuple à Achraf, sont sortis la tête haute de cette grande épreuve.

Je leur rends à nouveau hommage ainsi qu’à leur commandante héroïque Mojgan Parsaï  qui a  brillamment mené cette ténacité et discrédité et fait échouer le régime des mollahs.

Massoud Radjavi a dit une fois : si cette résistance et son foyer principal, à savoir la ville d’Achraf, tient bon, alors le monde pourra tenir contre les mollahs inhumains. L’expérience de ces trois années a prouvé combien il avait raison. Cela signifie que le destin de l’Iran sera décidé par le peuple iranien et sa résistance, par vous !

Ce sera à nouveau notre principe conducteur pour avancer vers la victoire. Tout est entre vos mains. Tout est dans votre volonté d’airain.

Accentuez vos efforts, levez-vous dans tous les domaines pour défendre la liberté du peuple iranien.

Vive la liberté !
Vive le grand peuple iranien !

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe