vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsLes Iraniens expatriés accueillent favorablement les sanctions contre le régime

Les Iraniens expatriés accueillent favorablement les sanctions contre le régime

Les exilés iraniens ont organisé mardi un rassemblement devant la Maison Blanche pour soutenir les sanctions contre le régime des mollahs. Ils ont également exhorté la communauté internationale à tenir le régime iranien responsable de ses crimes contre l’humanité. Ils ont réitéré une fois de plus que l’échec de la communauté internationale à tenir les mollahs responsables du massacre de 30 000 prisonniers politiques iraniens en 1988, ce qui a encouragé le régime à poursuivre ses violations des droits humains. Plus de 1500 manifestants ont été tués lors des manifestations nationales en Iran en novembre 2019 et a récemment exécuté le champion de lutte Navid Afkari.

Les partisans de l’OMPI et les membres de la diaspora iranienne ont tenu le rassemblement en même temps que les discours annuels de l’Assemblée générale des Nations Unies.

آکسیون ایرانیان آزاده در واشنگتن مقابل کاخ سفید

Les Iraniens présents à ce rassemblement ont réaffirmé que le régime des mollahs ne comprend que le langage de la fermeté et complaire ce régime médiéval et terroriste ne fera qu’accroître les souffrances du peuple iranien et la propagation du terrorisme à travers le monde.

Les participants ont également exprimé leur soutien au plan en dix points de Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), pour l’avenir de l’Iran. Ils tenaient une banderole affirmant qu’ «Il est temps de tenir les dirigeants du régime iranien responsables de ses crimes contre l’humanité. Le peuple iranien accueille favorablement l’imposition de sanctions de l’ONU contre les mollahs. » Ils ont également scandé des slogans de solidarité avec leurs compatriotes insurgés en Iran et ont fait écho à leur désir de changement de régime et d’établissement d’un Iran libre et démocratique.

Les partisans de l’Ompi et du CNRI, ainsi que les membres des communautés iraniennes en Europe, ont organisé des rassemblements similaires ces derniers jours dans différentes villes européennes. Ces manifestations ont eu lieu à Cologne et à Stuttgart en Allemagne, à Stockholm, Gutenberg et Malmö en Suède, à Rome en Italie et au Luxembourg. Ils ont appelé les gouvernements européens à cesser la politique de complaisance envers le régime des mollahs, à fermer les ambassades du régime iranien et à expulser leurs agents de leur sol. Ils ont également condamné l’exécution de Navid Afkari et exprimé leur solidarité avec leurs compatriotes en Iran.

Dans le même ordre d’idées, plus de 300 associations des communautés iraniennes d’Europe, des États-Unis, d’Australie et du Canada ont réaffirmé dans une déclaration que la seule façon de faire face aux menaces du régime iranien est de soutenir le désir de liberté et de démocratie du peuple iranien.

«Lors des soulèvements de 2017, ainsi qu’en novembre 2019 et janvier 2020, le peuple iranien a exprimé sa volonté de renverser le régime avec les slogans« Mort à Khamenei, Rouhani »,« Réformistes, conservateurs, le jeu est terminé », et «Mort à l’oppresseur, que ce soit le Shah ou le Guide » , lit-on dans la déclaration.

«Le peuple iranien a besoin d’emplois, de logements et d’un niveau de vie digne, ce qui lui a été refusé pendant 42 ans de dictature corrompue et scélérate. Les centaines de milliards d’actifs du CGRI appartiennent entièrement au peuple et doivent être utilisés pour améliorer la situation économique et lutter contre le coronavirus qui massacre le peuple », ont-ils ajouté, appelant à la dissolution des Gardiens de la révolution du régime (CGRI).

«L’idée que les sanctions visent le peuple est démagogique», ont écrit les signataires, ajoutant que les revenus pétroliers de l’Iran «sont entièrement consacrés à la répression et à l’incitation à la guerre, ou sont pillés par les dirigeants du régime. Chaque balle vendue au régime est utilisée contre le peuple iranien et contre la paix dans la région. La solution ultime à la crise iranienne est le renversement du régime clérical par le peuple iranien et la résistance iranienne. Ils ont ajouté que toutes les ambassades du régime en Europe, qui sont des «centres d’actes terroristes», devraient être fermées et les agents des mollahs devraient être expulsés.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe