vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsL’ambassadeur du régime iranien en Allemagne : “Mme Roth et le parti...

L’ambassadeur du régime iranien en Allemagne : “Mme Roth et le parti Vert sont d’accord avec nous pour dire que l’OMPI est dangereuse et terroriste ”

La poignée de main de Sheikh Attar, diplomate-terroriste et ambassadeur des mollahs en Allemagne, avec Claudia Roth, chef du parti Vert allemand, soutien connu de la dictature religieuse et proche de Martin Kobler, a été vivement critiquée en Allemagne. Le quotidien Die Welt a écrit : « La dirigeante du parti Vert (Claudia Roth) s’est dirigée vers l’ambassadeur de la République islamique d’Iran à Berlin, Ali Reza Sheikh Attar, joyeuse et souriante, en marge de la Conférence sur la Sécurité à Munich, pour lui taper la main à la manière de “High Five” (…) Ce que l’on ne voit pas ici c’est tout le sang qu’il y a sur la main de l’ambassadeur. C’est un confident du président iranien. Entre 1980 et 1985, sous le vivant de Khomeiny, il a été gouverneur du Kurdistan et de l’Azerbaïdjan de l’ouest et donc responsable de l’exécution de centaines d’opposants kurdes. » Les protestations ont été telles que certains cercles dirigeants en Allemagne ont exigé la démission de Mme Roth.

Cette « poignée de main » a aussi engendré une nouvelle querelle au sein du régime des mollahs forçant son ambassadeur a un démenti ridicule : « J’ai levé la main en signe de respect, pas pour serrer la main, et Mme Roth a aussi levé la main. Certes les mains étaient proches, mais il n’y a pas eu de contact ! » Mais il ne s’est pas arrêté là, ajoutant : « Bien que Mme Roth et le Parti Vert ne soient pas d’accord avec nous sur certaines questions, comme les droits de l’homme, ils sont d’accord avec nous pour dire que les Moudjahidine [du peuple d’Iran] sont dangereux et terroristes », et puisque le « quotidien Bild est pro-sioniste et partisan du groupuscule terroriste des Moudjahidine, il voulait montrer sa force à Roth à cause de son opposition aux Moudjahidine et d’autre part il voulait donner de moi une image criminelle en tant qu’ambassadeur iranien ». (Agence de presse Fars des gardiens de la révolution, 10 février 2013).

Claudia Roth et certains de ses collègues du groupe vert au parlement fédéral et au parlement européen, sont en pointe dans l’amitié avec la dictature religieuse au pouvoir en Iran, s’opposant aux sanctions et faisant preuve d’animosité envers l’Ompi. Ils se sont rendus plusieurs fois dans l’Iran des mollahs.
Deux mois avant le retrait de l’OMPI de la liste terroriste de l’UE, Claudia Roth s’est beaucoup efforcée de dissuader les 150 membres du Bundestag qui avaient demandé le retrait de l’OMPI, (Frankfurter Allgemeine – 28 novembre 2008), d’apporter le moindre soutien à l’opposition démocratique iranienne en répétant les fausses allégations des mollahs contre l’Ompi. Dans un communiqué officiel et une lettre aux députés le 27 novembre 2088, elle reprend la propagande des mollahs avant de conclure : « Nous prenons catégoriquement nos distances avec la reconnaissance de l’Ompi comme une opposition iranienne démocratique ».

Claudia Roth et ses collègues du groupe Vert au Bundestag ont cherché intentionnellement à décrire le massacre de juillet 2009 des réfugiés sans armes et personnes protégées en vertu de la 4e convention de Genève par les forces de Maliki à Achraf comme « une vengeance potentielle des Kurdes et des chiites qui ont été violement réprimés jusqu’en 2003 » afin de laver les mains pleines de sang de Maliki et de ses maitres à Téhéran. (Question parlementaire du groupe vert, 7 septembre 2009). C’est exactement la justification absurde que le régime des mollahs et son gouvernement vassal à Bagdad ont utilisée pour les multiples attaques contre les Achrafiens, faisant 50 morts, plus de 1100 blessés, et les quatre ans et demi de blocus inhumain et de torture psychologique avec 300 haut-parleurs.
Mme Claudia Roth et Martin Kobler entretiennent des relations très proches et se sont rencontrés plusieurs fois ces derniers mois en Irak et en Allemagne.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 19 février 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe