vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsExposition de photos du Parlement européen en soutien aux Droits de l'Homme...

Exposition de photos du Parlement européen en soutien aux Droits de l’Homme en Iran

Exposition de photos du Parlement européen en soutien aux Droits de l'Homme en Iran

Du 24 au 27 octobre, une exposition de photos a eu lieu au Parlement européen à l’initiative de Giana Gancia, membre du Parlement européen d’Italie.

L’exposition présente les photos de quelques-uns parmi les 400 martyrs des manifestations nationales en Iran, du massacre de plus de 30 000 prisonniers politiques en 1988, et celles des principaux martyrs des manifestations en Iran en 2019. Cette exposition de photos présentait également une chronologie des crimes contre l’humanité du régime iranien depuis 1981 et partageait le record du premier bourreau du monde par habitant. L’exposition présentait également des photos et des statistiques de prisonniers politiques et de minorités ethniques et religieuses exécutés par le régime des mollahs. Les informations présentées dans cette exposition ont mis en évidence la manière dont la théocratie au pouvoir en Iran utilise les violations des Droits de l’Homme comme un outil pour contrôler la société instable du pays.

À cet égard, les organisateurs de cette exposition ont partagé des informations sur la tendance à la hausse des exécutions depuis qu’Ebrahim Raïssi est devenu le président du régime en juin 2021. Ils ont également souligné le rôle de Raïssi dans le massacre de 1988 en tant que membre de la « commission de la mort » de Téhéran.

Cette exposition a été organisée à l’occasion de la Journée mondiale contre les exécutions et coïncidant avec le soulèvement national en cours en Iran, l’exposition de photos a été largement saluée par les eurodéputés de différentes tendances politiques. De nombreux députés européens ont visité cette exposition et ont exprimé leur soutien au soulèvement national du peuple iranien et au mouvement de résistance organisé.

« C’était un plaisir et un honneur d’accueillir au Parlement européen l’exposition intitulée « Arrêtons les exécutions en Iran ». À ce jour, le régime islamiste a tué plus de 400 civils et emprisonné plus de 20 000 innocents « , a écrit l’eurodéputée Giana Gancia, qui a accueilli cet événement, sur son compte Twitter.

« Émue par des milliers d’histoires tragiques lors de l’exposition sur la peine de mort en Iran, un pays avec l’un des taux d’exécution les plus élevés au monde. Le régime des mollahs doit être tenu responsable de toutes les atrocités qu’il commet contre son propre peuple », a écrit sur son compte Twitter l’eurodéputée et ancienne ministre polonaise des Affaires étrangères, Anna Fotyga.

Il convient de souligner que la théocratie iranienne au pouvoir a récemment imposé des sanctions à certains eurodéputés et à d’autres hommes politiques de renom pour avoir soutenu le soulèvement du peuple iranien et l’opposition iranienne. Cette décision ridicule et pathétique a été dénoncée par de nombreux membres du Parlement européen, qui considéraient la mise à l’index par Téhéran comme une marque d’honneur.

« La décision de l’Iran de sanctionner les membres du Parlement européen pour s’être élevés contre les violations des Droits de l’Homme est absurde. Aucune menace ne nous empêchera de défendre la liberté, la dignité et l’égalité. Je sais que les députés européens porteront cette décision comme un badge d’honneur. Nous ne serons pas réduits au silence« , a écrit à cet égard Mme Roberta Metsola, présidente du Parlement européen, sur Twitter.

L’eurodéputé slovène Milan Zver a également visité cette exposition et a exprimé son soutien total au peuple iranien, condamnant la violence croissante du régime.

Initialement déclenchées en septembre suite au meurtre tragique d’une jeune fille kurde en garde à vue, les manifestations nationales en Iran sont entrées dans leur deuxième mois. Des personnes de tous horizons ont exprimé leur désir d’un changement de régime. La continuité de ces manifestations a incité de nombreux spectateurs à souligner qu’une révolution est en marche.

Depuis le début du soulèvement national, Téhéran a eu recours à une répression brutale. Selon les rapports compilés par l’opposition iranienne, l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), au moins 450 personnes ont été tuées et plus de 20 000 manifestants ont été arrêtés au cours du soulèvement.

La révolution démocratique iranienne a reçu un large soutien international, la plupart des démocraties occidentales condamnant les brutalités du régime. Alors que les protestations se poursuivent, la communauté mondiale devrait également aller au-delà des condamnations et reconnaître le droit du peuple iranien à l’autodéfense, lui permettant ainsi de renverser le régime et d’établir un Iran démocratique.

Exposition de photos du Parlement européen en soutien aux Droits de l'Homme en Iran Exposition de photos du Parlement européen en soutien aux Droits de l'Homme en Iran Exposition de photos du Parlement européen en soutien aux Droits de l'Homme en Iran Exposition de photos du Parlement européen en soutien aux Droits de l'Homme en Iran

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe