lundi, octobre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsDes protestations dans diverses villes iraniennes

Des protestations dans diverses villes iraniennes

par Mansoureh Galestan

Des informations en provenance d’Iran indiquent que les habitants du district d’Afsaran à Gorgan, dans le nord de l’Iran, ont organisé un rassemblement de protestation le jeudi 30 janvier contre l’incompétence et l’indifférence des responsables municipaux du régime iranien.

Les gens se sont rassemblés dans les rues et ont créé des barrages routiers avec des pneus, exigeant que les responsables du régime tiennent enfin leurs promesses de lancer une initiative connue sous le nom de plan «Golfe de Gorgan».

Depuis des années, les autorités prétendent chercher des mesures pour relancer la baie locale de Gorgan, sans prendre aucune mesure concrète. Les habitants accusent le régime de mensonges incessants à cet égard.

La profondeur de la baie de Gorgan est tombée à trois mètres et, dans certaines zones, elle n’est plus que de 1,5 mètre, en raison du manque de mesures nécessaires par la municipalité pour maintenir la zone opérationnelle. Les experts prédisent une catastrophe environnementale majeure si les canaux d’eau de la baie de Gorgan sont coupés de la mer Caspienne.

Des années ont passé et de nombreuses séances ont eu lieu à cet égard, mais les autorités de cette province n’ont pris aucune mesure. Au lieu de cela, ils ont pillé le budget alloué à ces mesures pour financer leurs propres intérêts. Selon les experts, si la région de la baie de Gorgan est détruite, toutes les villes, villages et villages de cette région seraient dévastés.

Dans un autre développement, dans la ville d’Ahvaz, dans le sud-ouest de l’Iran, les travailleurs de la municipalité sont en grève depuis samedi dernier. Selon Mohammad Reza Izadi, membre du conseil municipal du régime, cette manifestation se poursuivera.

Jeudi, les travailleurs se sont rassemblés devant le bâtiment de la municipalité d’Ahvaz, exigeant leurs chèques de paie qui ont été délibérément retardés au cours des six derniers mois.

Cette grève a eu pour conséquence que de nombreuses zones d’Ahvaz n’ont pas été nettoyées au cours des cinq derniers jours, créant des conditions intolérables pour les habitants. Pourtant, les autorités n’ont montré aucun signe de volonté pour résoudre cette crise.

Le 25 janvier, les chauffeurs de transportent du port de Bandar Shahpour, dans le sud-ouest de l’Iran, ont déclenché une grève pour protester contre les bas salaires, les prix élevés et les promesses creuses du régime. Les chauffeurs emmènent environ 5 500 travailleurs chaque jour.

Les salaires impayés sont devenus une raison courante des manifestations en Iran ces dernières années. Les travailleurs, les enseignants et les employés du gouvernement dénoncent des salaires impayés et des mois de retard. Le régime a cependant réagi en attaquant et en arrêtant des manifestants ou en faisant des promesses creuses.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe