jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran - "Nous versons notre sang en Irak pour ne pas devoir...

Iran – « Nous versons notre sang en Irak pour ne pas devoir être tué à Téhéran » – le secrétaire du Conseil suprême de la Sécurité du régime

CNRI – Après la mort d’un commandant des Gardiens de la révolution iranienne en Irak, un haut responsable des mollahs a expliqué que la présence des Pasdaran en Irak vise à défendre les bases du régime à Téhéran même.

L’agence de presse Fars, le 29 décembre, a rapporté les propos du général Ali Chamkhani, secrétaire du Conseil suprême de la Sécurité de l’État, aux funérailles du général Hamid Taghavi, un haut gradé de la Force Qods des pasdaran, tué le 28 décembre dans des affrontements en Irak. Cet incident a une fois de plus mis en évidence l’étendu de l’ingérence iranienne en Irak.

Lors de la cérémonie, le général Chamkhani a déclaré: « Les malintentionnés qui cherchent à semer le doute, demandent pourquoi devons-nous intervenir en Irak et en Syrie? Et quelle relation existe-t-il entre Hamid Taghavi et la ville de Sumer en Irak? La réponse à cette question est claire: si Taghavi et ses semblables ne versent pas leur sang à Sumer, nous serons alors obligés de verser notre sang à Téhéran, à Chiraz ou à Ispahan (…) Avant que nous soyons obligés de verser notre sang à Téhéran, il faut nous défendre en Irak et donner notre sang là-bas ».

Selon les observateurs, les propos de Chamkhani sont un concentré de la stratégie des mollahs dans la région, visant en premier chef à assurer la survie même du régime. En effet, ils considèrent qu’en intervenant en Irak et en Syrie, c’est la ligne de défense de leur régime qu’ils protègent devant le soulèvement d’une population iranienne excédée.