samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran ' Moyen Orient : Ahmadinejad intensifie son discours sur l'holocauste

Iran ‘ Moyen Orient : Ahmadinejad intensifie son discours sur l’holocauste

ImagePour la Commission Européenne, les propos d’Ahmadinejad sont « absolument inacceptables ».

CNRI, 15 décembre – Le président du régime iranien, Mahmoud Ahmadinejad, est monté d’un cran dans son discours anti-israélien mercredi, qualifiant l’holocauste de « mythe » dont se servent les Européens pour créer un État juif au cœur du monde islamique.

 

« Aujourd’hui, ils ont créé un mythe portant le nom d’holocauste et considère qu’il est au-dessus de Dieu, de la religion et des prophètes », a déclaré Ahmadinejad lors d’un rassemblement à Zahedan, au sud-est de l’Iran.

Ses propos ont été vivement condamnés par Israël, l’Allemagne et la Commission Européenne. L’Allemagne a déclaré que ces propos vont certainement influer sur les prochaines négociations nucléaires.

La déclaration d’Ahmadinejad mercredi était sa première dénégation publique de l’holocauste.

 

« Si c’est vous qui avez commis ce grand crime, alors pourquoi est-ce que la nation palestinienne devrait payer ? », a demandé Ahmadinejad en orateur.

« Voici ce que nous vous proposons : si vous avez commis ce crime, alors offrez-leur une partie de vos propres terres en Europe, aux États-Unis, au Canada ou en Alaska pour que les Juifs puissent y établir leur propre pays », a-t-il dit, développant une idée qu’il avait soumise la semaine dernière en Arabie Saoudite.

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Mark Regev, a déclaré : « Les remarques scandaleuses et répétées du président iranien montrent très bien la mentalité de la clique au pouvoir à Téhéran et indiquent clairement les objectifs de la politique extrémiste du régime».

« La combinaison entre une idéologie fanatique, une perception faussée de la réalité et des armes nucléaires est une combinaison que personne dans la communauté internationale ne peut accepter », a ajouté Regev, en référence aux allégations selon lesquelles le régime est en train de développer des armes nucléaires.

A Bruxelles, en Belgique, la porte-parole de la Commission Européenne, Emma Udwin, a déclaré que les propos du président étaient « absolument inacceptables ».

 

« Nous pensons sincèrement que l’Iran porte atteinte à ses propres intérêts avec ce genre de remarques », a-t-elle dit.

Concernant les ambitions nucléaires des mollahs, Ahmadinejad a déclaré aujourd’hui : « Soyez certains que nous ne reculerons pas d’un iota sur nos droits nucléaires ».