lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran: mise en garde contre l'envoi de SMS et e-mails en vue...

Iran: mise en garde contre l’envoi de SMS et e-mails en vue de protestations

 Agence France Presse – La police a mis en garde les partisans de l'opposition en Iran contre le recours aux SMS et courriers électroniques en vue d'organiser des rassemblements, a indiqué vendredi l'agence ISNA, alors que des informations font état de préparatifs en vue de nouvelles manifestations.

"Ces gens doivent savoir où ils envoient leurs SMS et e-mails car ces services sont sous surveillance. Ils ne doivent pas penser (…) qu'ils ne peuvent pas être identifiés", a déclaré le chef de la police Esmail Ahmadi Moghaddam.

"Si ces gens-là continuent d'agir de la sorte, leurs données seront analysées et ceux qui organisent ou lancent de tels appels (à manifester) commettent un crime pire que celui perpétré par ceux qui descendent dans la rue", a-t-il averti.

Depuis le début du mouvement de contestation populaire contre la réélection controversée le 12 juin du président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad, les jeunes partisans de l'opposition ont eu souvent recours à l'internet pour organiser des manifestations et diffuser des informations ou des images.

Malgré la répression de la police, ils sont descendus dans la rue à chaque occasion possible pour manifester contre le gouvernement et la fraude qui a entaché selon eux la présidentielle.

Selon des informations circulant actuellement dans le pays, l'opposition prévoit d'organiser une nouvelle manifestation à l'occasion de l'anniversaire de la révolution islamique le 11 février.
Les autorités ont affirmé qu'elles ne tolèreraient aucun mouvement de protestation dans la rue, les opposants profitant de chaque évènement officiel pour descendre dans la rue.

Elles ont tendance à bloquer les sms et à faire ralentir le débit de l'internet durant les jours de protestations.

La dernière importante manifestation de l'opposition remonte au 27 décembre, le jour du deuil chiite d'Achoura, au cours de laquelle huit personnes ont été tuées et des centaines arrêtées, selon des chiffres officiels.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe