mardi, janvier 31, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran: Manifestations de travailleurs, d'agriculteurs, d'éducateurs, d'étudiants et d'autres couches défavorisées

Iran: Manifestations de travailleurs, d’agriculteurs, d’éducateurs, d’étudiants et d’autres couches défavorisées

Le soulèvement en Iran – No. 120

Les mardi 13 et mercredi 14 mars, en plus des manifestations des jeunes insurgés lors de la cérémonie de Fête du Feu (Chaharshanbeh Suri), la grogne populaire se poursuit en Iran :

1. Mardi 13 mars, les étudiants de l’université de Téhéran, de l’université Allameh Tabatabai et de l’université des Sciences et Technologies, ont protesté contre la répression des étudiants et leur arrestation lors du soulèvement de janvier et l’imposition de lourdes peines contre ces derniers. Des étudiants de l’Université de Téhéran ont écrit sur les banderoles qu’ils portaient que « La prison d’Evine accueille des étudiants ! » Dans un acte symbolique, les étudiants d’Allameh ont organisé une cérémonie funéraire pour le « corps du mouvement étudiant ». Les étudiants en sciences et technologies ont porté une pancarte sur lesquelles il était inscrit : « L’étudiant emprisonné doit être libéré ; la prison n’est pas un endroit où les étudiants devraient être ; et l’étudiant meurt, mais ne tolère pas l’humiliation. »

2. Le 14 mars, les travailleurs de l’usine de l’acier d’Ahwaz ont organisé leur manifestation devant le gouvernorat d’Ahwaz pour le vingt-troisième jour consécutif. Ils ont scandé des slogans contre le gouvernement et en faveur des droits des travailleurs. Les manifestants ont formé une chaîne humaine dans les rues menant au gouvernorat et ont exigé la présence du gouverneur.

3. Les agriculteurs des villages de l’est d’Ispahan qui revendiquent leurs droits à l’eau de la rivière Zayandeh Rood ont continué leurs sit-in et ont protesté au bord de la rivière.

4. Les agriculteurs du village de Sheikh Ajam dans le district de Fath al-Mubin à Shoosh ont appelé à l’attribution de l’eau agricole à leurs fermes en se rassemblant au source de l’eau.

5. Un groupe d’éducateurs et leurs familles ont été arrêtés pour avoir protesté contre l’arrestation de Mohammad Habibi, l’enseignant qui a été arrêté à l’école Shahriar.

6. Les travailleurs de la phase 14 de South Pars à Kangan ont déclenché une grève pour protester contre le non-paiement de leurs salaires.

7. Les travailleurs de l’usine Hafez Tile à Shiraz, qui n’ont pas perçu de salaires depuis un an, ont organisé un rassemblement de protestation devant le gouvernorat.

8. Des ouvriers métallurgistes Iraniens de Qazvin se sont rassemblés devant le gouvernorat pour protester contre le non-paiement de leurs salaires depuis six mois ainsi que leur prime de nouvel an.

9. Un groupe d’ouvriers de l’usine de fabrication des compteurs à Qazvin, qui ont été privés de leurs salaires et avantages sociaux et qui n’ont pas reçu leurs primes de nouvel an en 2016 et 2017, a protesté dans les locaux de l’usine.

10. Le personnel de l’hôpital du Golfe Persique à Bouchehr s’est rassemblé pour protester contre le non-paiement de leurs salaires différés.

11. Le rassemblement de protestation des conducteurs de la compagnie de bus de Téhéran et de la banlieue devant la municipalité et le conseil municipal se poursuit après quatre semaines. Ils exigent la livraison de leurs logements qu’ils ont payées il y a cinq ans.

12. Mardi, les travailleurs des services portuaires de la compagnie de ferries du port Khomeini se sont rassemblés devant la Direction générale des ports et des affaires maritimes de la province du Khouzistan. Ils s’opposent à un projet de loi qui réduit les salaires des marins et autres travailleurs de l’entreprise dès le début de la nouvelle année iranienne. Selon ce projet de loi, la rémunération à l’acte de 400 marins et de simples travailleurs de l’entreprise, qui va de 500 000 à 1 million de tomans (un quart ou un huitième du seuil de pauvreté), sera encore plus faible, et les travailleurs se retrouveront dans une situation bien pire.

13. Les personnes spoliées par l’établissement financier Caspian de Racht se sont rassemblées devant la succursale de l’établissement à Golsar. Ils ont scandé : Les banques iraniennes sont des voleurs ; elles volent votre argent » ; « Exigence de chaque Iranien : la destitution de Rohani » ; « Nous ne voulons pas de promesses ; nous voulons notre argent ».

14. Les employés licenciés de la compagnie pétrolière et gazière Gachsaran se sont rassemblés à l’extérieur du bâtiment de la compagnie pour protester contre les licenciements, plusieurs mois d’incertitude et le non-paiement de leurs salaires.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 mars 2018

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe