vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : Manifestation à Downing Street

Iran : Manifestation à Downing Street

Par Rebecca Lowe

Hendon and Finchley Times (Grande-Bretagne), 23 août  – Plus de 150 Iraniens de Barnet ont manifesté pour appeler le gouvernement à changer de politique vis-à-vis du régime en Iran.

Une pétition signée par les partisans du principal groupe d’opposition iranien, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a été remise au 10 Downing Street par trois résidents de Barnet.

La pétition demande au Premier Ministre Gordon Brown de s’opposer à l’inscription sur la liste noire du terrorisme de l’UE, de l’Organisation des Moudjahidine du peuple  d’Iran (l’OMPI) – le plus grand groupe du CNRI – et d’intervenir pour y faire cesser la multiplication des exécutions publiques.

Laila Jazayeri, directrice de l’Association des Femmes anglo-iraniennes et une des pétitionnaires, a déclaré : "la politique de complaisance du gouvernement du Royaume-Uni vis-à-vis de Téhéran a aidé les mollahs à poursuivre la répression et les crimes contre la population au quotidien.

"Il y a eu 150 prisonniers exécutés en Iran cette année, y compris 30 pendaisons en  août. La réinscription illégale de l’OMPI comme une organisation terroriste a seulement aidé la tyrannie religieuse, qui utilise cette étiquette pour torturer et exécuter ses opposants."

L’OMPI a été mise sur la liste noire de Royaume Uni depuis 2001 et la liste noire de l’UE, à la demande du ministre de l’Intérieur de l’époque Jack Straw, depuis 2002.

En décembre 2006, la Cour européenne de Justice a jugé que l’inscription de l’OMPI était illégale.

Mais en 2007, lors d’une réunion, les ministres de l’UE se sont entendus avec la Grande-Bretagne pour passer outre le jugement.

L’OMPI attend maintenant la décision de la Cour Suprême, après une audition de cinq jours, initiée par 35 députés et pairs de tous les partis.

Massoud Zabeti,  président du comité des avocats anglo-iraniens, a déclaré : "l’OMPI n’est impliquée dans aucune activité militaire depuis 2001. La seule raison pour les maintenir sur la liste est politique, afin de s’attirer les grâces du régime actuel."

Le 30 juin, le CNRI avait accueilli une manifestation massive à Paris. Considérée comme la plus grande réunion d’Iraniens depuis la révolution de 1979, plus de 50.000 personnes sont allées écouter la présidente élue du CNRI  Maryam Radjavi condamner « la politique de complaisance » occidentale avec le régime.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe