mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : «Pas d'autre choix que de retourner au Conseil de Sécurité»

Iran : «Pas d’autre choix que de retourner au Conseil de Sécurité»

Iran : «Pas d’autre choix que de retourner au Conseil de Sécurité»CNRI – Déclaration de presse de Philippe Douste-Blazy au nom des Ministres des
Affaires étrangères de l’Allemagne, de la Chine, des Etats-Unis, de la France, du Royaume-Uni et de la Fédération de Russie, et du Haut Représentant de l’Union européenne.

(Paris, le 12 juillet 2006)

Le 1er juin, nous nous sommes réunis à Vienne et avons agréé un ensemble de propositions ambitieuses comme base de négociation avec l’Iran. Nous avons  souligné toutefois que, si l’Iran décidait de ne pas s’engager dans cette voie, des mesures supplémentaires devraient être prises au Conseil de Sécurité. Cette offre a été remise à Téhéran le 6 juin. Elle inclut des offres de coopération dans les domaines politique, économique et nucléaire qui seraient particulièrement avantageuses pour l’Iran.

Aujourd’hui, cinq semaines plus tard, nous avons examiné la situation sur la base d’un rapport de Javier Solana, qui a rencontré à trois reprises le Dr Laridjani.

Les Iraniens n’ont donné absolument aucune indication sur leur disposition à discuter sérieusement de la substance de nos propositions. L’Iran n’a pas su prendre les mesures nécessaires pour permettre aux négociations de débuter, c’est à dire suspendre toutes les activités liées à l’enrichissement et au retraitement, comme l’AIEA l’a demandé. Nous exprimons notre profonde déception face à cette situation.

Dans ce contexte, nous n’avons pas d’autre choix que de retourner au Conseil de
Sécurité et de reprendre le processus que nous avions suspendu il y a deux mois.
Nous sommes convenus d’oeuvrer en vue d’une résolution du Conseil de Sécurité des Nations unies rendant obligatoire la suspension demandée par l’AIEA.

Si l’Iran refuse de s’y conformer, nous travaillerons alors à l’adoption de mesures sur la base de l’article 41 du Chapitre VII de la Charte des Nations unies.

Si l’Iran applique les décisions de l’AIEA et du Conseil de Sécurité et entre dans les négociations, nous serons prêts à nous abstenir de nouvelles actions au Conseil de Sécurité.

Une fois encore, nous lançons un appel à l’Iran pour qu’il réponde de façon positive aux propositions substantielles que nous avons faites le mois dernier.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe