vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : loi martiale sur le bazar de Téhéran

Iran : loi martiale sur le bazar de Téhéran

 
 CNRI – La loi martiale a été imposée au bazar de Téhéran suite à la grève contre la TVA. Des dizaines d’agents des unités spéciale anti-émeutes des Gardiens de la Révolution (CGR) et des agents en civil du ministère du Renseignement (Vevak) arpentaient le bazar de la capitale pour obliger les commerçants à ouvrir leurs entreprises hier.

Dès l’heure d’ouverture, les bijoutiers et les marchands de tapis se sont vus intimer l’ordre de reprendre le travail.

D'autres agents motorisés en équipement anti-émeute complet relevaient les numéros de licence des magasins qui refusaient d'obéir.

En dépit de toutes les mesures répressives, le bazar de Téhéran est resté fermé une grande partie de la journée. Des agents du Vevak patrouillaient dans les rues du bazar.

En plus d’avoir baissé les rideaux, certains grévistes ont mis le feu à des pneus usagés. Selon des témoins, les commerçants montaient la garde devant leurs magasins équipés de gourdins pour se défendre en cas d'attaque des forces de sécurité lundi 13 octobre.

D'autres bazars dans les grandes villes comme Ispahan, Chiraz, Machad, Qazvine sont restés fermés la plupart de la journée du 14 octobre.

Le bazar d’Ahwaz dans le sud-ouest du pays a été le dernier à entrer dans la grève des bazaris.

Le quotidien saoudien Al Watan écrit aujourd'hui que le régime des mollahs rend l'opposition responsable de la grève du bazar. Les témoins ont déclaré au quotidien que les forces de sécurité ont emmené des commerçants pour les interroger.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe