samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : Les USA recherchent la coopération de l'AIEA

Iran : Les USA recherchent la coopération de l’AIEA

Iran : Les USA recherchent la coopération de l’AIEA Les diplomates américains frustrés par le refus du Conseil de Sécurité d’agir contre l’Iran

The Associated Press – Les Etats-Unis envisagent de se tourner vers l’Agence Internationale de l’Energie Atomique pour augmenter la pression sur l’Iran, frustrés par l’opposition russe et chinoise à une action ferme du Conseil de Sécurité de l’ONU contre les ambitions nucléaires de Téhéran, ont déclaré des diplomates mercredi.

 

Ces derniers, qui ont demandé à rester anonymes car ils ne sont pas autorisés à parler de l’initiative américaine, ont affirmé que la délégation américaine à l’AIEA (l’organe de surveillance nucléaire de l’ONU) avait contacté d’autres délégations nationales ces derniers jours afin de se rallier leur appui à l’occasion d’une réunion extraordinaire du conseil de l’AIEA au sujet de l’Iran.

Le secrétaire de l’AIEA, Mohamed ElBaradei, doit présenter au Conseil de Sécurité un rapport sur le programme nucléaire iranien avant la fin du mois.

Les représentants des cinq membres permanents du Conseil se sont rencontrés mardi à Moscou, mais les négociations n’ont pas progressé, ceci étant dû apparemment aux réserves de la Chine et de la Russie. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne menacent que si l’Iran ne respecte pas le délai fixé par le Conseil, soit le 28 avril, ils prendraient des mesures pour formuler une résolution. Cependant, on s’attend à ce que les deux pays fassent face à un grand nombre d’obstacles, principalement en raison de l’opposition ferme de la Russie à l’imposition de sanctions.

Le sous-secrétaire d’Etat Nicholas Burns a déclaré à la fin des pourparlers de Moscou que des discussions supplémentaires sur des sanctions étaient nécessaires. Les agissements de l’Iran la semaine dernière ont renforcé l’inquiétude de la communauté internationale, a-t-il dit, ajoutant que chacun tombait d’accord sur le fait que les mesures prises par l’Iran étaient négatives et qu’en les prenant, l’Iran avait fait un pas en arrière.

Selon Robert Einhorn du Centre des études stratégiques et internationales à Washington, la Russie joue un rôle majeur en persuadant l’Iran que s’ils continuent dans cette même direction, cela aurait des conséquences sérieuses. L’Iran est certain que si la Russie campe sur sa position, il n’a pas à craindre de sanctions, a-t-il affirmé.

Par ailleurs, les Russes tentent de créer au moins l’impression qu’ils font pression sur l’Iran. Le ministre des Affaires Etrangères russe Sergey Lavrov a appelé mercredi l’Iran à stopper toutes ses activités d’enrichissement d’uranium, avançant que la communauté internationale exigeait « des mesures urgentes et constructives » de la part de Téhéran afin d’apaiser les craintes soulevées par son programme nucléaire.

Ali Laridjani, président du Conseil suprême de la sécurité nationale, s’est rendu en Russie afin de mener des pourparlers avec des hauts responsables européens.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe