vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésIran : les ténors du régime soulignent l’obligation d’appliquer la fatwa de...

Iran : les ténors du régime soulignent l’obligation d’appliquer la fatwa de mort contre Salman Rushdie pour occulter l’accord nucléaire

Alors que l’accord de Genève et le pas en arrière qu’il a impliqué dans les projets atomiques ont créé des crises de grande ampleur au sein du régime, pour tenter de les contenir, les dirigeants de la dictature réaffirment pour le 25e anniversaire de la fatwa de meurtre contre Salman Rushdie la nécessité de la mettre en œuvre.

Le mollah Ahmad Khatami, membre de l’Assemblée des Experts et proche de Khamenei, lors de la prière du vendredi à Téhéran a qualifié la fatwa de mort pour Salman Rushdie de « décret historique ». « L’important c’est que cette fatwa est toujours aussi fraiche pour les musulmans et que les fidèles cherchent une occasion pour exécuter la fatwa de l’imam”, a-t-il déclaré. A propos des circonstances dans lesquelles la fatwa a été promulguée, il a expliqué que « c’était exactement après avoir accepté la résolution 598. Nos ennemis pensaient qu’en acceptant cette résolution, l’imam avait reculé dans ses principes. Mais après il y a eu cet événement et cela a montré au monde que le révéré imam n’avait pas reculé d’un iota de ses principes. » Le mollah Khatami a souligné que même si Salman Rushdie se repentait, cela ne changerait rien au décret. (Site officiel Machregh, 14 février)

Le mollah Olama, représentant de Khamenei à Kermanchah (ouest de l’Iran) a déclaré : « Cette fatwa historique a ravivé le monde de l’islam. Depuis la promulgation de cette fatwa historique, Salman Rushdie a vécu dans des conditions très dures qui imposent de lourdes dépenses à la Grande-Bretagne pour le cacher et le protéger.» (Agence Tasnime, affiliée à la Force terroriste Qods, 14 février)

Hassan Rohani, le président des mollahs, a lui aussi répété et soutenu la fatwa de mort contre Salman Rushdie en maintes occasions. En 2009 il a expliqué : « Nous disons qu’il s’agit d’un devoir pour les musulmans. Et ce devoir est déterminé par Dieu et ce n’est pas seulement l’opinion de l’Iran, car tous les savants musulmans ont aussi affirmé cette fatwa (…) Ses superviseurs sont tous musulmans, et ils ont pour devoir de l’exécuter si c’est en leur pouvoir. »

Il a également affirmé : « Même si Salman Rushdie est tué, le combat ne s’arrête pas, mais commencera en d’autres points et sur d’autres questions ; exactement comme notre description de la liberté des partis politiques ou des droits des femmes qui sont différents de l’interprétation de l’occident. Il s’agit d’un combat entre deux cultures. » (Pensées politiques islamiques, volume 3)

Sur le modèle de Khomeiny, Khamenei a une fois de plus brandi cette fatwa criminelle pour tenter d’occulter les crises incurables de son régime.

Secretariat of the National Council of Resistance of Iran
Le 15 février 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe