mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Les prisonniers politiques d’autres prisons rejoignent la grève de la...

Iran : Les prisonniers politiques d’autres prisons rejoignent la grève de la faim de leurs camarades à Gohardacht

Iran : Les prisonniers politiques d’autres prisons rejoignent la grève de la faim de leurs camarades à Gohardacht

CNRI – Dans une lettre adressée au Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme en Iran et au Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, un groupe de prisonniers politiques de la prison d’Ardebil, dans le nord-ouest de l’Iran, a exprimé son soutien aux grévistes de la faim dans la prison de Gohardacht, à l’ouest de la capitale, exhortant les autorités à céder aux revendications légitimes des prisonniers.

Selon les sources proches des détenus, plus de 20 prisonniers politiques sont en grève depuis 25 jours et leur état de santé se détériore. Les médecins ne sont pas autorisés à entrer dans les quartiers pour les examens médicaux et aucun détenu n’a été transféré à l’unité médicale.

Voici un extrait de la lettre des prisonniers politiques de la prison d’Ardabil :

« Chère Mme Asemeh Jahangir,

Cher Monsieur Zeid Bin Ra’ad,

En tant que prisonniers politiques en exil dans la prison centrale d’Ardabil, nous exprimons notre soutien et notre sympathie aux prisonniers de la prison de Gohardacht qui sont en grève de la faim. Nous vous demandons de régler la situation des prisonniers politiques de la salle 10 de la prison de Gohardacht. Nos frères emprisonnés ont été en grève de la faim depuis 25 jours pour protester contre leur transfert de la salle 12 à la salle 10, les actes de violence et la non-restitution de leurs biens personnels. Nous, les prisonniers politiques en exil, commencerons notre grève de la faim du jeudi 24 août 2017 au mercredi 30 août 2017 en solidarité avec nos camarades opprimés.

Nous recourons à vous et aux autorités internationales pour répondre aux requêtes de ces prisonniers ainsi que celles des autres prisonniers politiques qui vivent la même situation dans le pays. Nous vous demandons également d’adresser une demande de visite dans les prisons et de parler aux prisonniers politiques en Iran.

Les prisonniers politiques de la prison de Gohardacht souffrent de graves problèmes de santé après 25 jours de grève. Parmi eux, il y a des personnes âgées qui souffrent de maladies cardiaques, de diabète et de diverses maladies.

Nous, les prisonniers politiques, ainsi que tous les Iraniens, exigeons que la situation des prisonniers en grève soit considérée le plus tôt possible afin qu’ils puissent revenir à leur ancien lieu de réclusion.

Le souhait de tous les iraniens est la libération des prisonniers politiques, et l’arrêt des exécutions en Iran.

Les prisonniers politiques en exil, prison centrale d’Ardabil
23 août 2017 »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe