samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : Les pasdaran s'inquiètent de la popularité de l'OMPI chez les...

Iran : Les pasdaran s’inquiètent de la popularité de l’OMPI chez les jeunes

Javad MansouriCNRI – Un ancien commandant du Corps des gardiens de la révolution (CGR) n’a pas caché sa crainte face à la tendance chez les jeunes de soutenir la principale force d’opposition, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

Javad Mansouri, qui a également été vice-ministre des Affaires étrangères, s’est dit préoccupé par ce qu’il décrit comme l’incapacité du régime à faire face à la hausse de la popularité de l’OMPI, disant qu’historiquement « nous [le régime] ne l’avons pas pris au sérieux. Nous n’en avons pas saisi la réalité et nous ne l’avons pas supprimée. »

« La question est encore très vivante aujourd’hui », a dit Mansouri, ajoutant : « vous pensez qu’ils [l’OMPI] ont disparu et qu’ils ne mènent leurs activités qu’à Bagdad et en Jordanie? Non, ils ont explicitement dit qu’ils ont une organisation à l’intérieur de l’Iran et qu’elle est active. Ils l’ont dit à plusieurs reprises. »

Interrogé sur l’influence de l’OMPI, Mansouri a dit : « L’OMPI a joué un rôle extrêmement important pour nuire à la crédibilité de la République islamique. Ils sont derrière beaucoup de gros titres, de films et de sites web. Ils ont été actifs à l’intérieur et l’extérieur de l’Iran ! Malheureusement nos organes officiels n’osent pas le faire connaître. »

Evoquant la situation instable du régime des mollahs, il a dit : « Cette année je suis allé en pèlerinage à La Mecque. Les musulmans de partout dans le monde nous ont sérieusement demandé : « Allez-vous resté au pouvoir ? « , « Votre État s’est-il affaibli ? » « Qu’est-il arrivé ? » Ils ont tous posé des questions sérieuses. »

Mansouri a également souligné que le fondateur du régime, Khomeiny, considérait l’OMPI comme son ennemi numéro un. Il a souligné les ordres insensés de Khomeiny de tuer les membres de l’OMPI et ses partisans, ajoutant que «l’imam [Khomeiny] a adopté une décision grave et déterminante, totalement appropriée, car si nous avions montré la moindre faiblesse, le régime aurait été confrontée à une grave menace. L’OMPI possédait une vaste organisation et n’a respecté aucune frontières ni limites. (…) Avec une organisation aussi gigantesque, ils auraient certainement remporté les prochaines élections et auraient pris les commandes. »

L’ancien commandant du CGR a aussi parlé des attaques du régime contre les dirigeants de l’OMPI en février 1981, en disant : « Ce n’était pas une question simple du tout. C’est pourquoi, [Khomeiny] disait qu’il fallait s’opposer fermement à ce groupe, parce que s’il venait à survivre, il serait extrêmement difficile de le déraciner. »

Mansouri a enfin abordé le soulèvement populaire : «Malheureusement, durant les émeutes de l’année écoulée, nous avons été témoins de nombreux cas de comportements parallèles aux actes de l’OMPI en juin 1981. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe