mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: FemmesIran : les nouvelles mesures répressives se heurtent à une résistance

Iran : les nouvelles mesures répressives se heurtent à une résistance

CNRI – Le chef de police du Grand Téhéran, Ahmad-Reza Radan, a dit hier que la question "de sûreté publique" continuerait dans la voie menée jusqu’à présent ; "un plan sacré" selon ses termes, dans lequel il ne peut y avoir aucun recul.

Cherchant à l’évidence à encourager ses forces, il a déclaré lors d’un rassemblement d’agents de sécurité que "Dieu vous récompensera" pour sanctionner les vêtements incorrects. "Ceux qui participent à la répression des voyous et des hooligans seront récompensés au jour de la résurrection". La vague récente de répression de jeunes en Iran a été lancée sous le nom de  "lutte contre le hooliganisme" par le pouvoir religieux. Plus d’un million de personnes ont été arrêtées jusqu’à présent.

"Pour plaire à Dieu, de nouvelles mesures du plan de sûreté publique seront mises en place en plus de ce qui a déjà été fait dans le passé", a rappelé Radan. "S’il y en a parmi vous qui ont l’intention de troubler vos efforts, il faut les isoler immédiatement", a-t-il lancé, traduisant ainsi la crainte des autorités de voir grandir le mécontentement, même dans les rangs de la police. 

Ahmad Rouzbahani, le chef de la Police des Moeurs des Forces de sécurité de l’Etat a aussi appelé à des mesures sévères contre ceux qui n’observent pas le code vestimentaire. La police sanctionnera les femmes portant "des pantalons ou des manteaux courts et près du corps" et ceux qui ont des chemises débraillées. Il a aussi averti les  femmes de ne pas porter de petits foulards ni de "maquillage outrancier". Il a ajouté que les femmes devaient porter des manteaux longs et amples dissimulant "le contour de leur corps."

Rouzbahani a ajouté que les contrevenants seraient emmenés au poste où leurs familles devront leur apporter des vêtements corrects. Ils ne seront libérés qu’après s’être engagés par écrit à respecter le code. 

Faisant brièvement allusion à la résistance à ces mesures, il s’est exclamé : "Il y a des femmes qui se mettent à hurler dans la rue dès qu’on leur fait une remarque sur leurs vêtements incorrects". Pour remonter le moral de ses troupes, il a appelé les femmes à ne pas tromper la police et écouter ses mises en garde.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe