vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: FemmesIran : les femmes s’expriment contre la visite de Rohani en Europe

Iran : les femmes s’expriment contre la visite de Rohani en Europe

Iran : les femmes s’expriment contre la visite de Rohani en Europe

La visite de Rohani en Italie et en France a rencontré une vague de condamnations de la part des Iraniens en Iran et à l’étranger. Cela va des étudiants, des jeunes, des femmes, des chômeurs, des jeunes diplômés sans emploi, aux hommes d’affaires et aux mères des prisonniers politiques. Ils ont demandé l’annulation de la visite de Rohani à travers tout l’Iran.

Ils ont souligné que Rohani ne représente pas le peuple d’Iran et a demandé à la communauté internationale, notamment à la France et à l’Italie, de se ranger du côté du peuple d’Iran et de faire de leur priorité les droits de l’Homme plutôt que les intérêts économiques.

Le mouvement de la Résistance iranienne a également organisé des rassemblements et des manifestations en Italie et en France, condamnant la visite en Europe du meurtrier des Iraniens et a demandé aux pays du monde de faire pression sur le régime iranien pour qu’il respecte les droits de l’Homme en Iran.

La chaîne Al-Arabia a couvert ces manifestations et a rapporté : pendant la visite de Rohani en France, un grand nombre d’Iraniens à Paris ont manifesté contre les exécutions de masse en Iran et l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme dans différents pays. Les manifestants ont protesté contre le régime clérical et Rohani et les ont tenus pour responsables pour les crimes envers les Iraniens et la région.

Al-Arabia a ajouté : le nombre d’exécutions a dépassé les 2000 personnes seulement sous le mandat de Rohani, un chiffre sans précédent pour ces 25 dernières années en Iran.

La chaîne italienne RAI1 a également rapporté que pendant la visite de Rohani en Italie, il y avait des manifestations contre la vague d’exécutions en Iran et l’attaque au lance-roquette du camp Liberty. D’autres soutiens internationaux se sont joints aux manifestations iraniennes pour protester contre l’export de l’intégrisme islamique par le régime de Téhéran et son soutien à la dictature de Bachar el-Assad et l’assassinat de Syriens.

Mme Elizabetha Zamparutti, ancienne membre du parlement italien, a déclaré pendant le rassemblement à Rome : « c’est formidable que lorsque les portes s’ouvrent », l’Iran « n’est pas soumis fermement à la question du respect des droits de l’Homme et à la maîtrise de la peine de mort. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe