dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : Les dirigeants de Qom défient Khamenei une fois de plus

Iran : Les dirigeants de Qom défient Khamenei une fois de plus

CNRI – Des religieux au sommet de la hiérarchie, dits « sources d’émulation » (ou marja taqlid) à Qom, ont de nouveau contesté les déclarations du guide suprême des mollahs, Ali Khamenei, sur les aveux forcés en prison.

En plein tollé international contre les violations flagrantes des droits de l’homme en Iran, Khamenei avait cherché à défendre les aveux forcés et n’avait pas hésité à dire : «Tout ce que les accusés disent sur eux-mêmes au tribunal [comme aveu] est recevable » et « l’argument selon lequel un aveu lors d’un procès serait irrecevable n’a aucune valeur ».

Ces propos que Khamenei avait tenus l’an dernier, avaient immédiatement été rejetés comme illégitimes et invalidés par les plus hauts responsables religieux, y compris à l’époque l’ayatollah Montazeri.

Plus récemment, c’est Hossein Vahid Khorassani, une autre source d’émulation de Qom, qui a déclaré lors d’un sermon : « Une confession derrière les barreaux n’est pas crédible. Un juge qui se fonde sur de  tels aveux n’est pas digne de ce nom. Même s’il existe une menace, cette confession n’a pas de portée. »
S’appuyant sur un hadith, il a ajouté: «Celui qui avoue après les faits et en détention ne doit pas être puni. »

Il convient de rappeler que, malgré les quatre déplacements de Khamenei à Qom cette année, les chefs religieux dans la ville, y compris Vahid Khorasani, ont refusé de le rencontrer. Ces visites précipitées de Khamenei dans la ville sainte n’ont pas réussi à replâtrer l’érosion de pans entiers de son hégémonie et son autorité après le soulèvement populaire de 2009.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe