mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran - les conséquences économiques de l’accord sur le nucléaire - vidéo

Iran – les conséquences économiques de l’accord sur le nucléaire – vidéo

iran-nucléaire-480

L’accord sur le nucléaire iranien de 2015 était censé apporter des bienfaits à tous les signataires et au reste de la communauté internationale. Téhéran a accepté de limiter ses activités nucléaires en échange de la levée des sanctions qui paralysaient l’économie iranienne. Ces sanctions comportaient celles concernant les banques, le pétrole et le secteur commercial.

Le président américain Donald Trump a promis à de prendre une décision concernant son avenir le 12 mai.

L’accord avait été signé entre l’Iran et les États-Unis, la Chine, la Russie, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et le reste de l’Union européenne. Tous les signataires, excepté les États-Unis, ont réitéré leur engagement envers cet accord ces derniers mois.

Les négociations menées sous le gouvernement Obama étaient, selon de nombreuses personnes, trop complaisante et trop de concessions auraient été faites envers Téhéran. On avait promis que la situation des Iraniens s’améliorerait et que les problèmes nationaux diminueraient. Pourtant, que s’est-il passé ?

En ce qui concerne les exportations de pétrole, l’économie iranienne a évolué, mais pas comme escompté. En raison de la brusque augmentation des prix du pétrole, le PIB du pays a augmenté significativement dans les 12 premiers mois qui ont suivi la mise en œuvre de l’accord. Cependant, cette augmentation s’est mise à ralentir et à baisser. L’objectif de l’Iran pour la croissance économique était de 8 pour cent par an, mais elle est estimée à la moitié cette année.

La devise iranienne a connu des difficultés et une instabilité pendant de nombreuses années. En 2012, elle a perdu près de 60 pour cent de sa valeur face au dollar à cause d’une mauvaise gestion du marché des devises et des sanctions qui limitaient l’accès de l’Iran au système bancaire international. Lorsque l’accord sur le nucléaire a été signé, Hassan Rohani a promis aux Iraniens que le taux de change ne fluctuerait plus. Pourtant, l’incertitude récente concernant l’avenir de l’accord sur le nucléaire a provoqué une nouvelle chute de la valeur de la monnaie. Elle a perdu près de la moitié de sa valeur contre le dollar durant ces huit derniers mois.

Les exportations non pétrolières ont augmenté après la signature de l’accord sur le nucléaire, mais beaucoup de ses exportations agricoles sont en souffrance – non pas à cause de l’économie, mais à cause de la mauvaise gestion du régime iranien concernant les ressources du pays. Les agriculteurs et les ouvriers agricoles voient leur moyen de subsistance détruit devant eux, car les autorités iraniennes ne font rien pour protéger l’environnement. Le régime dévie des rivières et des cours d’eau pour ses propres fins, laissant ainsi de nombreux habitants sans eau et des récoltes s’assécher.

Iran, Ispahan, le 14 avril,"Rohani le menteur, où est notre rivière Zayand"eh Roud"

L’accord sur le nucléaire aurait pu faire une grande différence au niveau de l’économie iranienne, et pas des moindres, car l’Iran a reçu des milliards de dollars en actifs gelés qui ont été redonnés. Les Iraniens auraient pu être les premiers à en bénéficier, mais cela n’a pas été le cas. Le régime iranien l’a détourné vers d’autres objectifs comme le conflit en Syrie, les groupes terroristes internationaux, les milices et groupes affiliés dans la région, etc.