mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : l'élection de Rohani a seulement «retardé une explosion de colère...

Iran : l’élection de Rohani a seulement «retardé une explosion de colère publique»

CNRI – L’élection d’Hassan Rohani à la présidence a retardé une «explosion» de mécontentement public qui bouillonne au sein du régime, a affirmé le patron d’un journal gouvernemental.

Mehdi Nassiri, directeur général de Samat, a déclaré que Rohani était le «meilleur choix» d’Ali Khamenei, car il avait repoussé l’explosion du mécontentement populaire.

Il a déclaré sur son site le 11 juillet : « Dans l’ensemble, la présidence de Rohani est une occasion particulièrement précieuse pour la République islamique, à condition que les conservateurs et les autres factions sachent l’utiliser ».

« Il est peu probable que Rohani puisse faire quoique ce soit de significatif dans un avenir proche. Cependant, avec son élection, l’opposition et les objections de la moitié de la population ont diminué et cela prendra à cette moitié, deux à trois ans pour s’opposer à Rohani.

« Nous avons donc étouffé l’explosion populaire pendant quelques années. Mais si nous ne trouvons pas de solution, cela se transformera en haine ».

« Tout le monde doit maintenant aider Rohani de sorte que ceux qui ont voté pour lui puissent voir une issue positive à leur vote, sinon il y aura des conséquences négatives.

« Si Jalili était devenu Président, il ne fait aucun doute que beaucoup de problèmes seraient restés tels quels, ou se seraient peut-être intensifiés. Moins d’une année plus tard, cela aurait conduit à une dissidence dirigée contre les conservateurs, le gouvernement et le Guide.

« Cela aurait créé une opposition consolidée qui pourrait s’intensifier à tout moment. Et dans ce cas, l’ensemble du gouvernement aurait été en danger ».