vendredi, décembre 2, 2022

Iran : le régime noyaute le Yémen

CNRI – Le régime iranien a récemment intensifié son ingérence dans les affaires du Yémen. Il cherche à y créer des troubles en fournissant de l’argent et des armes aux dissidents et à des groupes chi’ites contestataires.

Par le biais du terrorisme et du trafic de drogue, le régime de Téhéran essaye de déstabiliser le Yémen.

A cette fin, la Force Qods, qui appartient au Corps des gardiens de la révolution iraniens (le CGR) a organisé, formé et mobilisé les milices yéménites qui avaient précédemment trouvé refuge en Iran. En plus de la présence de milices yéménites dans des camps à Téhéran et à Karadj, certains sont aussi basés à Qom. La force Qods fournit officiellement un soutien financier aux dirigeants des milices yéménites.

La force Qod soutient les soulèvements de la minorité Zidieh de ce pays.

Pour coordonner les activités terroristes, un certain nombre de commandants du CGR et de la   Force Qods résident clandestinement dans la province de Saada auYémen.

Le 25 mai 2007 le ministre de l’Intérieur du Yémen, Reshad Al-Alimi avait annoncé l’arrestation de plusieurs Iraniens dans ce secteur.

Saada, située dans le nord du Yémen, abrite principalement des chi’ites. Les agents du régime iranien se trouvent justement dans cette province. Abdolmalek Alhousi, le commandant des milices y réside également.

D’autres organisations du régime comme l’association Interfoi et l’association internationale "Ahl-e-Bait" qui est directement dirigé par Khamenei pour exporter l’intégrisme islamique vers d’autres pays, ont aussi intensifié leurs activités au Yémen.

Ces organisations infiltrent des institutions religieuses en offrant des présents et le financement de cours. Sous le couvert d’activités charitables, le régime iranien a envoyé à beaucoup d’agents en tant que médecins et infirmières dans le nord du Yémen. Khamenei, le Guide suprême du régime iranien a ordonné l’utilisation de chaîne de télévision comme Al-Alam (la chaîne arabe du régime) et Kossar de promouvoir la cause de la milice yéménite.

Ces derniers jours le président et le ministre de l’Intérieur du Yémen ont mis en garde l’Iran contre son ingérence dans leur pays et ont ensuite rappelé l’ambassadeur du Yémen en poste à  Téhéran.
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe